Quandela
Création 6 juillet 2017
Fondateurs Pascale Senellart-Mardon, Valérian Giesz, Niccolo Somaschi
Forme juridique Société par actions simplifiée
Siège social Palaiseau
Drapeau de France France
Direction Niccolo Somaschi (depuis juillet 2017)
Activité Activités spécialisées, scientifiques et techniques diverses
Produits Nanotechnologies, Photonique, Quantique
Effectif 1 à 2 salariés (tranche INSEE)
SIREN 830 721 098
Site web https://quandela.com/

Chiffre d'affaires Comptes non disponibles[1]

Quandela est une jeune pousse disruptive de la photonique quantique, fondée en 2017 et basée à Marcoussis[2]. Elle est spécialisée dans la fabrication de sources de photons uniques (hardware quantique)[3]. Les domaines d'application se situent dans la cryptographie quantique, et plus généralement les futurs calculateurs quantiques, ainsi que dans la pharmacie et plus généralement dans l'industrie[4],[5],[6],[7].

La start-up est issue de recherches réalisées au C2N du CNRS, un laboratoire de recherche parisien. Elle est accompagnée dans son développement par la société française d'informatique Atos[4],[8],[9].

TechnologieModifier

La jeune pousse fabrique des sources de photons uniques[2],[10]. Ainsi, avec un seul atome piégé contrôlé (boîte quantique ou quantum dot), Quandela prétend parvenir à générer un train de photons bien séparés. Parmi de nombreuses possibilités, ces derniers peuvent constituer la base de futurs calculateurs quantiques[11],[12],[13].

L'équipe de Quandela a également développé un système d’intrication à quatre photons à partir d’un seul photon source, piégé dans une boucle à fibre optique. Ces derniers sont censés être exploitables pour des distributions quantiques de clé, aussi connu sous l'acronyme QKD pour Quantum Key Distribution, utilisé dans la cryptographie quantique[11],[12],[9].

La technologie à l'origine de Quandela a fait l'objet de plusieurs publications dans des revues à comité de relecture, telles que Nature[14],[15],[16] ou Physical Review Letters[17].

HistoireModifier

En 2017, la jeune pousse est créée à la suite de recherches effectuées au sein du laboratoire C2N du CNRS[4] par Pascale Senellart-Mardon, Valérian Giesz et Niccolo Somaschi[18],[19].

Prix et récompensesModifier

  • Prix du concours i-Lab, 2018[12].
  • Grand Prix Challenge+ d’HEC Paris, 2018[19].
  • Grand Prix IncubAlliance 2019[20].

Notes et référencesModifier

  1. https://www.societe.com/societe/quandela-830721098.html
  2. a et b Manuel Moragues, « Nous voulons faire émerger 5 à 6 start-up du quantique en France, annonce Christophe Jurczak, du fonds Quantonation », L'Usine Nouvelle,‎ (lire en ligne, consulté le 25 avril 2020)
  3. Sylvain Rolland, « L’écosystème français de l’informatique quantique : ses atouts, ses faiblesses », sur euractiv.fr, (consulté le 25 avril 2020)
  4. a b et c « Valérian Giesz, un entrepreneur engagé », sur La Tribune, (consulté le 25 avril 2020)
  5. Olivier Ezratty, « Les ambitions de la France dans le quantique », sur FrenchWeb.fr, (consulté le 25 avril 2020)
  6. Sylvain Rolland, « L'écosystème français de l'informatique quantique : ses atouts, ses faiblesses », sur La Tribune, (consulté le 25 avril 2020)
  7. « Une fontaine de photons miraculeuse », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 25 avril 2020)
  8. Pascale Senellart, « La start-up Quandela, issue du C2N, lauréate du grand prix iLab 2018 », sur Actualités à Paris-Sud, (consulté le 25 avril 2020)
  9. a et b « La nécessaire formation des ingénieurs et des informaticiens aux bizarreries quantiques », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 25 avril 2020)
  10. « Croissance : la France va-t-elle profiter de la révolution de l’industrie quantique ? », sur Capital.fr, (consulté le 25 avril 2020)
  11. a et b « [DECODE Quantum] A la rencontre de Pascale Senellart, Docteur en Physique Quantique », sur FrenchWeb.fr, (consulté le 25 avril 2020)
  12. a b et c « Quatre start-up quantiques françaises », sur FrenchWeb.fr, (consulté le 25 avril 2020)
  13. Olivier Ezratty, « Qui gagnera la bataille de l'ordinateur quantique ? », sur La Tribune, (consulté le 25 avril 2020)
  14. (en) O. Gazzano, S. Michaelis de Vasconcellos, C. Arnold et A. Nowak, « Bright solid-state sources of indistinguishable single photons », Nature Communications, vol. 4, no 1,‎ , p. 1–6 (ISSN 2041-1723, DOI 10.1038/ncomms2434, lire en ligne, consulté le 25 avril 2020)
  15. (en) N. Somaschi, V. Giesz, L. De Santis et J. C. Loredo, « Near-optimal single-photon sources in the solid state », Nature Photonics, vol. 10, no 5,‎ , p. 340–345 (ISSN 1749-4893, DOI 10.1038/nphoton.2016.23, lire en ligne, consulté le 25 avril 2020)
  16. (en) Pascale Senellart, Glenn Solomon et Andrew White, « High-performance semiconductor quantum-dot single-photon sources », Nature Nanotechnology, vol. 12, no 11,‎ , p. 1026–1039 (ISSN 1748-3395, DOI 10.1038/nnano.2017.218, lire en ligne, consulté le 25 avril 2020)
  17. J. C. Loredo, M. A. Broome, P. Hilaire et O. Gazzano, « Boson Sampling with Single-Photon Fock States from a Bright Solid-State Source », Physical Review Letters, vol. 118, no 13,‎ , p. 130503 (DOI 10.1103/PhysRevLett.118.130503, lire en ligne, consulté le 25 avril 2020)
  18. « Quandela : Valerian Giesz », sur incuballiance.fr
  19. a et b « Quandela lauréat du Grand Prix Challenge+ », sur incuballiance.fr
  20. Sylvain Allemand, « Quandela, une spin-tech incubcélébrée. Entretien avec Valérian Giesz », sur Paris-Saclay, (consulté le 25 avril 2020)