Quai de Rome

voie de Liège, Belgique

Quai de Rome
Image illustrative de l’article Quai de Rome
Le quai de Rome, vue prise depuis la rive droite de la Meuse (parc de la Boverie).
Situation
Coordonnées 50° 37′ 25″ nord, 5° 34′ 35″ est
Section Liège
Quartier administratif Guillemins
Début Quai Banning et avenue Blonden
Fin Boulevard Frère-Orban
Morphologie
Type Quai
Fonction(s) urbaine(s) Résidentiel
Forme Courbe
Longueur 1200 m
Histoire
Création XIXe siècle
2012-2014 : Réaménagement
Anciens noms Quai de Fragnée (1923)
Géolocalisation sur la carte : Belgique
(Voir situation sur carte : Belgique)
Quai de Rome
Géolocalisation sur la carte : Liège
(Voir situation sur carte : Liège)
Quai de Rome
Géolocalisation sur la carte : Liège
(Voir situation sur carte : Liège)
Quai de Rome

Le quai de Rome est une importante artère liégeoise, sur la rive gauche de la Meuse, qui va du quai Banning au boulevard Frère-Orban et à l'avenue Blonden, dans le quartier administratif des Guillemins.

Le quai de Rome a été créé au XIXe siècle et s'est développé après l'exposition universelle de 1905. Appelé quai de Fragnée à l'origine, il est rebaptisé quai de Rome en 1923.

Le quai de Rome, à hauteur du pont de Fragnée, angles avec l'avenue Émile Digneffe et avec la rue du Vieux Mayeur.

RéaménagementModifier

D'importants travaux de réaménagement des quais de la rive gauche de la Meuse (quai de Rome, boulevard Frère-Orban, avenue Blonden) ont eu lien entre le et le afin de les rendre plus accessibles aux cyclistes et aux piétons[1],[2].

Voies adjacentesModifier

Architecture, urbanisme et œuvres d'art publicModifier

Dans les années 1960, le quai de Rome a été transformé en une voie rapide (à 4 voies de circulation) en bord de Meuse, reliant Seraing à Herstal en passant par le centre de Liège.

La plupart des édifices du quai de Rome sont des immeubles à appartements construits après la Seconde Guerre mondiale. Il subsiste néanmoins quelques exemples de l'habitat bourgeois qui s'y était développé à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle.

 
Liège, Quai de Rome 56-52
  • architecte Lucien Bécasseau : no 53 (maison de maître, 1906) : Le bâtiment et les jardins ont été restauré en 2017 par l'architecte Jonathan Weverbergh et Bosbergh sprl.
  • architecte Edmond Jamar : no 54 (maison de maître, 1906).
  • architecte Victor Rogister : n° 56 (hôtel de maître).
  • architecte Arthur Snyers : no 67 (hôtel de maître).
  • architecte Jean Poskin : no 70 Résidence Emile Verhaeren (immeuble à appartements, 1952), Résidence César Franck (immeuble à appartements, à l'angle de la rue du Vieux Mayeur, 1956 environ).
  • architecte L. Monseur : no 78 (hôtel de maître, 1908).
  • architecte Louis Rahier : no 1 Résidence Petit Paradis (1939, immeuble à appartement de style Art déco, à l'angle de la rue de Fragnée).
  • architecte J. Crahay : no 9 (maison, 1904).

Une composition du peintre Jean Rets orne la façade de l'immeuble à l'angle du quai de Rome et de la rue du Vieux Mayeur.

RiverainsModifier

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier