Princesse Nukata

poétesse japonaise

Princesse Nukata (額田王, Nukata no Ōkimi?, c. 630-690) (aussi connue sous le nom de princesse Nukada) est une poétesse japonaise de la période Asuka.

Princesse Nukata
Titre de noblesse
Princesse
Biographie
Naissance
Vers Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Nom dans la langue maternelle
額田王Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Enfant
Autres informations
Domaine
Huitième poème Manyōshū de Nukata no Ōkimi.

Fille de la princesse Kagami, Nukata devient l'épouse favorite de l'empereur Temmu dont elle a une fille, la princesse Tōchi qui deviendra plus tard l'épouse de l'empereur Kōbun. Elle connaît dans un premier temps les faveurs de l'empereur Temmu. La légende bien connue veut qu'elle devient plus tard une des épouses du frère ainé de l'empereur Tenji, mais cette légende n'est pas documentée. On ne sait pas si ce changement dans ses relations est volontaire ou contraint. Après la mort de l'empereur Tenji, elle retrouve l'empereur Temmu.

En tant qu'une des grandes poétesses de son temps, treize de ses poèmes apparaissent dans le Man'yōshū: no 7-9, 16-18, 20, 112, 113, 151, 155, 488 et 1606. (le no 1606 est une reprise du no 488.) Deux de ses poèmes sont réimprimés dans les collections de poésie ultérieures Shinchokusen Wakashū et Shinshūi Wakashū. Le poème no 9 est bien connu pour être un des poèmes du Man'yōshū les plus difficiles à interpréter[1].

BibliographieModifier

  • (ja) Shin Nihon Koten Bungaku Taikei, Bekkan : Man'yōshū Sakuin, Tōkyō, Iwanami Shoten, , 555 p. (ISBN 4-00-240105-7)
  • (ja) Atsushi Mamiya, Man'yō Nankunka no Kenkyū, Tōkyō, Hōsei Daigaku Shuppankyoku, (ISBN 4-588-46007-2)
  • p. 140 de Woman poets of Japan, 1977, Kenneth Rexroth, Ikuko Atsumi, (ISBN 0-8112-0820-6); précédemment publié sous le titre The Burning Heart par The Seabury Press.
  • p. 103 de Seeds in the Heart

.

Notes et référencesModifier

  1. Mamiya (2001: 1)

Source de la traductionModifier