Ouvrir le menu principal

Primagaz
Création 1934
Forme juridique société par actions simplifiée
Siège social Paris
Drapeau de France France
Actionnaires SHV Energy
Site web www.primagaz.fr

Chiffre d'affaires 513 millions d'euros (2014)
Résultat net 13,8 millions d'euros (2014)

Primagaz est une entreprise de distribution de gaz butane et de propane[1], créée en 1934 et filiale depuis 1999 du groupe néerlandais SHV Energy. Elle assure le stockage, le conditionnement et la distribution de gaz butane et de propane.

Primagaz compte parmi les principaux acteurs du marché du gaz en bouteille, avec Butagaz, Finagaz et Antargaz. L'entreprise détient environ 20 % des parts de ce marché.

Sommaire

HistoireModifier

Les Établissements Liotard sont créés en 1857 par Clément-Louis Liotard[2] qui adopte pour devise « Le gaz partout et pour tous » et vend alors essentiellement des produits domestiques (fabrication de lampes et de réchauds).

L’entreprise est la première à lancer en France, en 1934, une bouteille en métal contenant du butane, un hydrocarbure découvert aux États-Unis en 1926. Cette filiale « Primagaz »[3] connait un grand succès, particulièrement à une époque où la bonbonne est le seul moyen d’équiper les campagnes. Primagaz finira par absorber sa société-mère.

Après la guerre, la firme se lance dans la vente en vrac de GPL (gaz de pétrole liquéfié) puis au début des années 1970 dans le gaz carburant, destiné d'abord à alimenter les chariots élévateurs, puis le secteur de l'automobile[4].

Entré dans le capital de l’entreprise en 1982, le groupe néerlandais SHV, numéro un mondial des gaz butane et propane, en devient l’unique propriétaire en 1999 .

    • 1934 / Commercialisation de la 1re bouteille de gaz butane, baptisée B13[5]
    • 1938 / Liotard créée la société Primagaz pour son activité butane
    • 1962 / Mise sur le marché de la 1re citerne gaz aérienne contenant du propane
    • 1980 / Déploiement de l’activité GPL Carburant à travers le réseau Esso
    • 1982 / SHV Energy entre dans le capital
    • 1993 / Lancement d’Eternella, la 1re citerne gaz enterrée
    • 1997 / Naissance de Twiny, la 1re petite bouteille de gaz du marché

La diversification de Primagaz au début des années 2000Modifier

Primagaz développe son activité de services et de conseil en efficacité énergétique et s’ouvre à la diversification verte[6]. Ainsi en 2010, le marché des bouteilles individuelles ne représentait déjà plus que 25 % du volume d'affaires, contre 45 % en 2000[7]. Parmi ses nouvelles solutions écologiques, Primagaz lance notamment :

  • Primasoleil (2004), qui couple des installations de chauffage et de cuisson au gaz propane avec la production d'eau chaude à l'énergie solaire
  • Primawatt (2008), qui propose, en complément du propane, des panneaux solaires photovoltaïques intégrés à la toiture [8]
  • NepteO (2009) pour la récupération d’eau de pluie[9]
  • L’offre Caloon[10] (2013), une solution de comptage et de facturation de chaleur personnalisée pour le résidentiel collectif.

En 2003, Primagaz devient la première société privée à bénéficier du statut d'opérateur gazier en France, dans le cadre de la libéralisation des marchés du gaz et de l'électricité[11], ce qui lui permet de construire des réseaux de canalisations, un monopole jusqu’alors détenu par Gaz de France. En 2013, par arrêté ministère de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie, Primagaz devient la première entreprise autorisée à fournir du Gaz Naturel Liquéfié (GNL) par camions sur le territoire français. Cette mesure devait permettre de faire profiter de cette énergie aux industriels des 27 000 communes non reliées au gaz naturel[12].

À partir de Mars 2017, Primagaz sera le distributeur exclusif de Bio GPL en Europe.[13]

Activités de PrimagazModifier

Primagaz vit son activité autour de 3 métiers :

Fourniture d’énergies

  • GPL
  • GNL
  • Bouteille de gaz

Conception et prescription d’équipements

Service de baisse de la consommation[14]

  • Caloon
  • Prim’ au gaz

Ces métiers de Primagaz s'adressent à une population de particuliers, de professionnels et collectivités locales dans tous les territoires et villages français. L'entreprise fournit du gaz en bouteilles, en citernes ou en réseau pour les 27 000 communes non raccordées au réseau de gaz naturel.

Notes et référencesModifier

  1. http://www.primagaz.fr/majic/fr/SHV-Energy.htm
  2. « Un siècle de changement, Thierry Lou »
  3. Stratégies, 25 mars 2004, Primagaz – Gaz en boîte
  4. Le Monde, 20 juin 1987, Primagaz : l’Europe sous pression
  5. « L'histoire de Primagaz », sur www.primagaz.fr (consulté le 4 août 2016)
  6. La Tribune, 25 mars 2009, Primagaz accentue son virage « vert »
  7. Le Parisien, 8 février 2010, La révolution verte de Primagaz
  8. Le Moniteur, 26 mars 2009, Solaire, eaux de pluie, diagnostic énergie : Primagaz se rêve en fournisseur de solutions globales
  9. Environnement Magazine Hebdo, 30 mars 2009, Primagaz met de l'eau dans le gaz
  10. « Primagaz remanie son offre de distribution de chaleur pour le résidentiel collectif », sur batiweb.com,
  11. Les Echos, 14 mars 2003, Primagaz devient opérateur gazier en France
  12. « Gaz naturel liquéfié : acheminement par camion autorisé », sur zepros.fr,
  13. « Bio GPL - Primagaz », sur www.biogpl.primagaz.fr (consulté le 4 août 2016)
  14. « Développement durable Primagaz » (consulté le 10 septembre)

Lien externeModifier