Ponte da Barca

municipalité et petite ville du Portugal

Ponte da Barca
Blason de Ponte da Barca
Héraldique
Administration
Pays Drapeau du Portugal Portugal
Région Nord
Sous-région Minho-Lima
Ancienne province Minho
District Viana do Castelo
Code postal 4980
Démographie
Population 13 026 hab. (2004)
Densité 71 hab./km2
Géographie
Coordonnées 41° 48′ 29″ nord, 8° 25′ 12″ ouest
Superficie 18 476 ha = 184,76 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Portugal
Voir sur la carte administrative du Portugal
City locator 14.svg
Ponte da Barca
Géolocalisation sur la carte : Portugal
Voir sur la carte topographique du Portugal
City locator 14.svg
Ponte da Barca
Liens
Site web http://www.pontedabarca.com.pt

Ponte da Barca est une municipalité (en portugais : concelho ou município) du Portugal, située dans le district de Viana do Castelo et la région Nord. Ponte da Barca est traversée par le fleuve Lima.

Beaucoup d'émigrés portugais de France sont originaires de Ponte da Barca.

La Radio Barca est la radio locale, elle émet sur 99.6 MhZ dans toute la région du Minho.

GéographieModifier

Ponte da Barca est limitrophe :

Le point culminant de la municipalité est situé au milieu de la Serra Amarela, à 1359 mètres d'altitude, dans la paroisse de Lindoso.

HistoireModifier

Diverses découvertes et fouilles attestent d'une occupation préhistorique, dont des gravures rupestres (Lindoso) et des restes de dolmens.

Après la campagne de conquête du général Brutus en 137 av. J.-C., la région est devenue romaine. Des pièces de monnaie, des céramiques et des sculptures datant de cette époque ont été retrouvées, et un pont a été conservé. Le territoire administratif romain connu sous le nom d'Anobrega a perduré jusqu'au Moyen Âge sous le nom de Torre da Nóbrega.

Ponte da Barca a été érigée en municipalité par charte octroyée en 1125 par Thérèse de León, comtesse régente du Portugal. Dans les années qui suivirent l'indépendance du royaume du Portugal (à partir de 1139), les pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle étaient de plus en plus nombreux à passer par ici. Il y avait aussi ceux qui se rendaient à Orense en Espagne. Ils devaient traverser le fleuve dans un bac (en portugais : barca). En 1220, une localité de Barca est mentionnée pour la première fois dans le district de Torre da Nóbrega. À partir de 1386, la localité était connue sous le nom de Ponte da Barca, après la construction d'un pont sur le Lima au cours des années précédentes, et elle devint le siège du comté de Torre da Nóbrega, qui prit également son nom par la suite. En 1513, le roi Manuel Ier donna à Ponte da Barca ses premiers droits de ville portugaise (foral).

SubdivisionsModifier

La municipalité de Ponte da Barca groupe 17 paroisses (freguesia, en portugais) :

  • Azias
  • Boivães
  • Bravães
  • Britelo
  • Crasto, Ruivos et Grovelas
  • Cuide de Vila Verde
  • Entre Ambos-os-Rios, Ermida et Germil
  • Lavradas
  • Lindoso
  • Nogueira
  • Oleiros
  • Ponte da Barca, Vila Nova da Muía et Paço Vedro de Magalhães
  • Sampriz
  • Touvedo (São Lourenço e Salvador)
  • São Pedro de Vade
  • São Tomé de Vade
  • Vila Chã (São João Baptista e Santiago)

JumelageModifier

DémographieModifier

Évolution démographique
1801 1849 1900 1930 1960 1981 1991 2001 2004
10 5439 48812 96213 63416 26513 99913 14212 90913 026


Sanctuaire de Notre-Dame de la PaixModifier

Le sanctuaire est situé à Barral dans la paroisse de Vila Chã. C'est là que, les 10 et 11 mai 1917, la Vierge est apparue à un berger et lui a donné un message similaire à celui qui serait donné deux jours plus tard à la Cova da Iria (Fátima). Le sanctuaire se compose d'une chapelle, d'une crypte souterraine (toute tapissée de cristal de quartz, l'autel étant également constitué d'un seul et gigantesque cristal brut), d'une grande église dédiée au Cœur Immaculé de Marie et d'un musée abritant la plus grande collection de cristaux de quartz du pays. Dans cet espace spirituel et religieux se trouvent également quatre statues : une du Sacré-Cœur de Jésus, une autre de la colombe de la paix, une troisième de l'Ange du Portugal (pt) élevant le Graal avec le bouclier national et une épée à ses pieds, et une quatrième du Cœur Immaculé de Marie. De nos jours, le sanctuaire de Notre-Dame de la Paix est un lieu de culte et de pèlerinage marial qui compte.

Notes et référencesModifier

  1. « Jumelages », sur lesclayessousbois.fr (consulté le ).
  2. Rochdi Chaabnia, « Ce sont des jumelles ! », Vaulx-en-Velin Journal,‎ , p. 3 (lire en ligne)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier