Ouvrir le menu principal

Polylepis

genre de plantes

Polylepis est un genre d’arbres et d’arbrisseaux que l’on retrouve dans les Andes en Amérique du Sud. Ces plantes sont pollinisées par le vent et peuvent être reconnues à leurs feuilles pennées et leur écorce multicouche feuilletée. Leur nom scientifique est tiré de cette caractéristique de l’écorce. En fait, « polylepis » est une combinaison de grec et de latin signifiant « plusieurs écailles ».

Les différentes espèces de Polylepis sont connues en Amérique du Sud sous le nom général de Queñoales (de leur nom quechua : qiwiña).

DistributionModifier

La plupart des espèces de Polylepis poussent dans les Andes au niveau de la limite des arbres, ou au-dessus.

Polylepis tarapacana est ainsi la plante vivant le plus haut au monde et possédant un tronc. Elle pousse entre 3 800 et 4 600 m au-dessus du niveau de la mer, soit largement au-dessus de la limite des arbres (qui se trouve entre 3200 et 3500 dans la région). Ces forêts de Polylepis sont séparées des forêts humides de la yunga ou des vallées andines sèches par la végétation rase de la puna.

Il existe une controverse pour savoir si la fragmentation de leur distribution actuelle est naturelle ou due à l'activité humaine. Certains scientifiques considèrent que les étendues ouvertes de l'altiplano qui séparent les forêts de Polylepis étaient à l'origine occupées par une forêt continue, qui aurait été défrichée ou brûlée par les premiers occupants de la région.

MenacesModifier

Les forêts de Polylepis, petites et fragmentées, sont rapidement épuisées par les communautés rurales. Celles qui subsistent fournissent du bois de chauffage, des matériaux de construction et une protection contre l'érosion des sols. Elles servent d'habitat pour des espèces animales menacées.

Dans certains pays, des mesures de conservation et de reforestation ont été mises en place.

TaxonomieModifier

Notes et référencesModifier

  1. Simpson, B.B., 1979. A revision of the genus Polylepis (Rosaceae: Sanguisorbeae). Smithsonian Contributions to Botany 43
  2. Bitter, G. (1911). Revision der Gattung Polylepis. Botanische Jahrbücher für Systematik, Pflanzengeschichte und Pflanzengeographie 45: 564-656
  3. Kessler, M. & A.N. Schmidt-Lebuhn (2006). Taxonomical and distributional notes on Polylepis (Rosaceae). Organisms, Diversity & Evolution 6: 67-69. Online supplement

Sur les autres projets Wikimedia :