Ouvrir le menu principal

Pol Bouin

biologiste, cytologiste et histologiste français
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Bouin.
Pol Bouin
Portrait de Pol Bouin
légende de l'image
Biographie
Naissance Voir et modifier les données sur Wikidata
à VendresseVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès Voir et modifier les données sur Wikidata (à 91 ans)
à ArdennesVoir et modifier les données sur Wikidata
Thématique
Profession Biologiste et médecinVoir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions Commandeur de la Légion d'honneur‎ (d) et médaille d'or du CNRS ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Membre de Académie nationale de médecine et Académie des sciencesVoir et modifier les données sur Wikidata

André Pol Bouin, né le et mort le à Vendresse dans les Ardennes, est un médecin, histologiste et biologiste français, professeur à la faculté de médecine à Nancy, à Alger, puis à Strasbourg. Considéré comme le "fondateur de l'endocrinologie sexuelle"[1] avec Paul Ancel, il fait figure de pionnier de la recherche en biologie de la reproduction.

Aperçu biographiqueModifier

Pol Bouin fait ses études à la Faculté de Nancy. Il s'oriente ensuite vers l'endocrinologie de la reproduction pour laquelle il établira vers 1900 que les hormones mâles comme la testostérone sont produites par les cellules de Leydig, alors appelées cellules interstitielles des testicules.

« Au début du XXème siècle, l'histologie, la cytologie et la physiologie, qui contribuaient puissamment aux progrès de la biologie, faisaient presque toujours partie des facultés de médecine. Ainsi, c'est dans le cadre de l'histologie médicale qu'ont été réalisées les premières découvertes sur les glandes endocrines (pour n'en donner que quelques exemples : l'École de Paul Bouin, Robert Courrier, Étienne Wolff, Max Aron, Jacques Benoit dans les facultés de médecine de Nancy et Strasbourg dans l'immédiat après-guerre..., qui ont presque tous fini leur carrière au Collège de France). Bien que se consacrant à des recherches fondamentales, ces scientifiques ont conforté le pouvoir médical sur la science, dont ils étaient à la fois les garants, tout en ouvrant des voies nouvelles pour la biologie. » Claude Kordon[2]

ÉponymieModifier

Œuvres et publicationsModifier

 
Coupe du testicule d'un lapin adulte (d'après Ancel et Bouin), Figure tirée de A. Branca, « La cellule interstitielle du testicule », La Presse médicale, 1905, no 64, p. 505-8, Texte intégral.
  • Contribution à l'étude du ganglion moyen dans la rétine des oiseaux, impr. de Berger-Levrault (Nancy), 1895, In-8° , 5 p., disponible sur Gallica.
  • Phénomènes cytologiques anormaux dans l’histogenèse et l'atrophie expérimentale du tube séminifère, Nancy, Imprimerie Nancéienne, 1897.
  • Titres et travaux scientifiques du Dr P. Bouin, Nancy, Berger-Levrault, 1898, Texte intégral.
  • Histogenèse de la glande génitale femelle chez Rana temporaria (L.), Thèse ès sciences naturelles no 13, Nancy, Faculté des sciences, 1900], Liège , impr. H. Vaillant-Carmanne, 1900, 1 vol. (p. 201-381, [4] p. de pl.) : pl. en noir et en coul. ; 26 cm [Extrait des Archives de Biologie, t. XVII, 1900, p. 207-383, Bibliogr. p. 358-372].
  • Éléments d'histologie I.[5], « Cellule, division cellulaire, différenciation cellulaire, classification morphologique et fonctionnelle des cellules, tissus et organes, éléments de soutien, contractiles, nutritifs, sang, lymphe, organes hématopoïétiques, vaisseaux sanguins et lymphatiques », avec 200 figures et deux planches en couleurs, Paris, éditions Félix Alcan, 1929.
  • Auguste Prenant, 1861-1927, [Extrait de Archives d'Anatomie microscopique t. 26, n. 1, 1930], Paris, Masson, 1930, 1 vol. (42 p.) : portr. ; In-8.
  • Éléments d'histologie II, « Cellules et organes de la nutrition : tube digestif et glandes annexes; appareil respiratoire appareil excréteur. Cellules et organes des corrélations inter-organiques; glandes endocrines. Cellules sensibles: système nerveux; organes des sens. Gonocytes et organes de la reproduction », Paris, J. Gibert, 1932.
  • Exposé des travaux scientifiques, Clermont-Ferrand, Imprimerie J. de Bussac , 1944, 39 p., In-8°.
En collaboration
  1. Tome premier, « Cytologie générale et spéciale ».
  2. Tome deuxième, « Histologie et anatomie microscopique ».
  • avec Paul Ancel:
    • « Recherches sur les cellules interstitielles du testicule des mammiferes », Arch de Zool Exp Gen, 1 (1903): 437-523.
    • La glande interstitielle du testicule chez le cheval, Librairie C. Reinwald, 1905.
    • « Sur le développement de la glande mammaire pendant la gestation et sa cause », Bull. Soc. Sci. Nancy, 1911, 85-92, Texte intégral téléchargeable .
    • « Hypertrophie ou atrophie de la glande interstitielle dans certaines conditions expérimentales », Compt. R. Soc. Biol, (1905).
    • « A propos de l'action biologique du corps jaune », Gynécologie et obstétrique, 1926.
    • Quels sont les éléments testiculaires qui élaborent l'hormone sexuelle mâle ?, A. Marcus & E. Weber's Verlag, 1927.
Préface
  • Max Aron, Vie et reproduction : notions actuelles sur les problèmes généraux de la biologie animale, [Préface du Pr P. Bouin], Paris , Masson et Cie, 1929, 1 vol. (XI-366 p.) : ill. en noir ; 23 cm.
  • Louis Bounoure, L'origine des cellules reproductrices et le problème de la lignée germinale, [préface du professeur P. Bouin], Paris , Gauthier-Villars, 1939, 1 vol. (XII-271 p.) : ill. ; 21 cm.
Traduction

Charles Henry May, Manuel des maladies de l'œil, à l'usage des étudiants et des praticiens, [traduit et annoté par P. Bouin, 4e édition française, d'après la 10e édition originale], Paris , Masson, 1923, 1 vol. (VIII-456 p.) : fig., pl. en coul ; In-8.

Titres et distinctionsModifier

 
Mission d'étude aux États-Unis [concernant la fabrication de manière semi-industrielle de l'insuline d'origine extractive], avec, de gauche à droite : Georges Weiss, Lucien-Marie Pautrier, Maurice Nicloux, Camille Duverger, Pol Bouin, Léon Blum, Pierre Dumont et Pierre Masson. Collection de la Bibliothèque nationale de France[6]

BibliographieModifier

  • Claude Aron, « Histologie: l'école de Bouin et l'essor de la biologie de la reproduction », in: Histoire de la médecine à Strasbourg, Jacques Héran (coord.), La Nuée Bleue (Strasbourg), 1997 (2e  éd. rév.), p. 494-496.
  • Claude Aron, « Monsieur Bouin et ses trois premiers élèves de Strasbourg », in: Histoire de la médecine à Strasbourg, Jacques Héran (coord.), La Nuée Bleue (Strasbourg), 1997 (2e  éd. rév.), p. 496-497.
  • Ivan Assenmacher, « Notices sur les membres et les correspondants décédés », Comptes rendus de l'Académie des sciences. Vie académique.,‎ , p. 135-140 (lire en ligne).
  • Alain Chapellier, Racines d'Ardennes, t. 2, Les éditions du Plateau de Rocroi, (ISBN 2-9517652-5-8), « Dr. André-Pol Bouin, promoteur de l'endocrinologie sexuelle », p. 7-8.
  • (de) Comsa J., « Pol Bouin in memoriam. », Ann Univ Sarav Med.', 1961-1962;9:221-5.
  • Roger Coujard et Jacques Poirier, Précis d'histologie humaine, Presses de l'Université Laval, , p. VII.
  •   Robert Courrier, Notice sur la vie et les travaux de Pol Bouin : lecture faite en la séance annuelle des prix du 10 décembre 1962, Académie des sciences (France), (lire en ligne).
  • Robert Courrier, « Pol Bouin (1870-1962). », Ann Endocrinol (Paris). 1963 Jul-Aug;24:533-5.
  • Fischer Jean-Louis, « Sexualité et procréation: problème de frontière », Médecine/Sciences, 1995; 11:240-2, Texte intégral.
  • Georges Grignon, « Pol Bouin (1870-1962) et l'essor de l'endocrinologie expérimentale », Texte intégral.
  • Georges Grignon, « L'École morphologique de Nancy: de Charles Morel à Paul Ancel et Pol Bouin », Histoire des sciences médicales, 2000, 34 (2), p. 157-162, Texte intégral.
  • Claude Humeau, Procréer: histoire et représentations, Éditions Odile Jacob, , p. 65.
  • Legait E., « Professeur Pol Bouin (1870-1962) », Ann Med Nancy., 1962 Apr;1:83-6, Texte intégral.
  • Le Minor Jean-Marie, André Clavert, « L'âge d'or de l'embryologie: l'école d'Ancel », Histoire de la médecine à Strasbourg, Jacques Héran (coord.), La Nuée Bleue (Strasbourg), 1997 (2e  éd. rév.), p. 498.
  • Le Minor Jean-Marie, « Paul Ancel (1873-1961), le premier titulaire français d'une chaire d'embryologie », Histoire de la médecine à Strasbourg, Jacques Héran (coord.), La Nuée Bleue (Strasbourg), 1997 (2e  éd. rév.), p. 499.
  • Le Minor Jean-Marie, Sick Henri, « Autour du 350e anniversaire de la création de la chaire d'anatomie de la Faculté de Médecine de Strasbourg (1652-2002) », Histoire des sciences médicales, 2003, 37 (1), p. 31-42, Texte intégral.
  • (en) Parkes A.S., « Pol Bouin 1870-1962. A memoir. », J Reprod Fertil., 1963 Jun;5:301-3, Texte intégral.
  • (en) Ortiz-Hidalgo C., « Pol André Bouin, MD (1870-1962). Bouin's fixative and other contributions to medicine. », Arch Pathol Lab Med., 1992 Aug;116(8):882-4.
  • Pierre Vignais, La biologie des origines à nos jours, EDP Sciences, (lire en ligne), p. 123, 130, 139-141, 435.

Notes et référencesModifier

  1. Maurice Caullery: « La voie ouverte par Bouin et Ancel s'est révélée comme l'une des plus fécondes de la biologie contemporaire. Leurs recherches sont à la base de toute l'endocrinologie sexuelle » (cité dans Le Minor et Clavert, Histoire de la médecine à Strasbourg, p. 499).
  2. Entretien avec Claude Kordon
  3. « Aspect spiralé et ramifié des glandes utérines au cours de la phase lutéale du cycle menstruel », Dictionnaire médical de l'Académie de Médecine, version 2015.
  4. Corner, sr. G.W., « The Early History of Progesterone », Gynecol. Invest. 1974;5:106–112 (DOI:10.1159/000301641)
  5. P. Reiss, « Bibliographie », Archives internationales de laryngologie, otologie, rhinologie et broncho-œsophagoscopie, 1929, tome 8, p. 1024, Texte intégral.
  6. « Mission d'étude aux États-Unis », disponible sur Gallica
  7. CNRS, « Liste des médaillés d'or du CNRS », sur http://www.cnrs.fr (consulté le 11 février 2014)

AnnexesModifier