Point Given

cheval de course américain

Point Given
Image illustrative de l’article Point Given

Race Pur-sang
Père Thunder Gulch
Mère Turko's Turn
Père de mère Turkoman
Sexe M
Robe Alezan
Naissance 27 mars 1998
Pays de naissance Drapeau des États-Unis États-Unis
Pays d'entraînement Drapeau des États-Unis États-Unis
Éleveur The Thoroughbred Corp.
Propriétaire The Thoroughbred Corp.
Entraîneur Bob Baffert
Jockey Gary Stevens
Rating Timeform 134
Nombre de courses 13
Nombre de victoires 9 (3 places)
Gains en courses $ 3 968 500
Distinction 3 ans de l'année aux États-Unis (2001)
Cheval de l'année aux États-Unis (2001)
US Racing Hall of Fame (2010)
Principales victoires Hollywood Futurity
Santa Anita Derby
Preakness Stakes
Belmont Stakes
Haskell Invitational Handicap
Travers Stakes

Point Given, né le 27 mars 1998, est un cheval de course pur-sang américain, élu cheval de l'année aux États-Unis en 2001 et membre du Hall of Fame des courses américaines.

Carrière de courseModifier

Né en Californie au haras du prince saoudien Ahmed bin Salman, ce grand poulain réputé pour son caractère exécrable débute au mois d'août de ses 2 ans sous la selle du grand jockey japonais Yutaka Take, de passage à Del Mar. Nettement battu à cette occasion, il trouve sont jours deux semaines plus tard dans un autre maiden puis il est dirigé avec succès vers les courses de groupe, s'imposant dans les Kentucky Cup Juvenile Stakes à Cincinnati. Envoyé à New York pour disputer les Champagne Stakes, l'une des plus prestigieuses courses de 2 ans américaines, il subit la loi d'un poulain qu'il retrouvera régulièrement l'année suivante, AP Valentine. Désormais très haut dans la hiérarchie de sa génération, il lui reste à confirmer dans le grand rendez-vous des 2 ans, la Breeders' Cup Juvenile, qui se déroule cette année-là à Churchill Downs, et à prendre sa revanche sur AP Valentine. Mais ce dernier n'existe pas dans l'épreuve où Point Given, nanti du numéro 1 dans les stalles, prend un départ qu'on dira prudent et, se trouvant débordé par la horde des poulains fonçant comme des poulets sans tête pour prendre la meilleure place à la corde, dans une course typiquement américaine. À mi-parcours, il est bon dernier à quelques dix longueurs de la tête mais commence à enclencher et passe en revue le peloton, zigzagant dans le trafic, pour finir par échouer du plus court des nez face à Macho Uno. On n'a vu que lui durant cette course, mais il est à nouveau battu. Sa troisième tentative dans un groupe 1 sera la bonne : de retour en Californie, il remporte sans émotion le Hollywood Futurity, devant seulement quatre adversaires. Au moment d'élire le meilleur 2 ans américain, les votants ont la mémoire courte et s'en tiennent au résultat brut : Macho Uno est élu devant Point Given, même si celui-ci ne doit qu'aux circonstances de course d'avoir été battu par celui-là[1].

La campagne de 2 ans de Point Given lui vaut naturellement d'être le favori pour la Triple Couronne. Décidé à préparer les classiques chez lui en Californie, il fait une rentrée tardive dans les San Felipe Stakes, où il s'impose avec de la marge. Il confirme son leadership chez les poulains californiens, et son statut de favori du Derby, en remportant de toute une classe le Santa Anita Derby, par cinq longueurs et demi. Les planètes semblent donc alignées pour un triomphe annoncé dans le Kentucky Derby, malgré son numéro 17 dans les stalles de départ. Et pourtant il est sèchement battu, ne pouvant qu'accrocher une cinquième place à bonne distance du lauréat Monarchos. Son jockey Gary Stevens attribue cette défaite à une douleur au sabot que le dirt dur comme du béton de Churchill Downs, et le rythme effrenné de la course ont rendu d'autant plus sensible. Et il est vrai qu'on n'a pas amusé le terrain : Monarchos est devenu, près de trente ans après le mythique Secretariat, le deuxième cheval mettre moins de deux minutes pour boucler les 2 000 mètres du Derby.

En appel dans les Preakness Stakes, et remis de ses soucis au pied, le pensionnaire de Bob Baffert (entraîneur à la crinière blanche au palmarès aussi long qu'il est entaché de soupçons de dopage), Point Given montre qu'il est bien le numéro 1 de sa génération : il ne perdra plus jamais une course. À Pimlico, il colle plus de deux longueurs à un AP Valentine ressuscité après sa modeste septième place dans le Derby. La semaine suivant sa victoire, on frôle la catastrophe : Point Given se blesse à l’œil et fait un début de coliques. Mis à la diète pour le sauver de cette pathologie souvent mortel pour les chevaux, le poulain affamé s'échappe de son box en se blessant au dos[2]. Cette mésaventure finalement ne l'affecte pas, au contraire. Dans les Belmont Stakes, Point Given réalise son chef-d’œuvre : une victoire par plus de douze longueurs, soit l'un des plus grands écarts jamais enregistré dans cette course, dont il réalise de surcroit le quatrième chrono de l'histoire. Pour l'anecdote, AP Valentine est encore deuxième. Un succès plus qu'enchanteur, qui n'efface pas les regrets : Point Given est tellement au-dessus de ses contemporains qu'il était plus encore qu'un lauréat en puissance de Triple Couronne.

Et il continue de le prouver. En août, appâté par une allocation élevée à 1,5 millions de dollars pour s'assurer de sa présence, et devant une foule record de près de 50 000 personnes[3], Point Given doit certes s'employer mais finit par vaincre sans discussion. Ensuite, ce sont les Travers Stakes, la grande course d'été des 3 ans, qui se présentent à lui. Nouvelle victoire, plus aisée encore, par trois longueurs et demi. On ne reverra plus Point Given, victime d'une blessure au tendon une semaine plus tard. Il se retire avant d'avoir pu affronter les chevaux d'âge dans la Breeders' Cup Classic et notamment Tiznow, le tenant du titre qui fera d'ailleurs le doublé. Naturellement élu 3 ans de l'année, Point Given reçoit également le titre suprême de cheval de l'année, à l'unanimité devant Tiznow[4]. Moins de dix ans après la fin de sa carrière, il est admis au Hall of Fame des courses américaines.

Résumé de carrièreModifier

Date Hippodrome Pays Course Statut Distance Jockey Place Écart Vainqueur ou deuxième
2000, 2 ans
12 août Del Mar   États-Unis Maiden 1 300 m Y. Take 2e / 11 5 ½ High Cascade
26 août Del Mar   États-Unis Maiden 1 400 m V. Espinoza 1er / 7 2 High and Low Vixen
16 septembre Turfway Park   États-Unis Kentucky Cup Juvenile Stakes Gr. 3 1 700 m S. Sellers 1er / 11 3 ½ Holiday Thunder
14 octobre Belmont Park   États-Unis Champagne Stakes Gr. 1 1 700 m K. Desormeaux 2e / 10 1 ¾ AP Valentine
4 novembre Churchill Downs   États-Unis Breeders' Cup Juvenile Gr. 1 1 700 m G. Stevens 2e / 14 nez Macho Uno
16 décembre Hollywood Park   États-Unis Hollywood Futurity Gr. 1 1 700 m G. Stevens 1er / 4 1 Millennium Wind
2001, 3 ans
17 mars Santa Anita   États-Unis San Felipe Stakes Gr. 2 1 700 m G. Stevens 1er / 8 2 ¼ I Love Silver
7 avril Santa Anita   États-Unis Santa Anita Derby Gr. 1 1 800 m G. Stevens 1er / 6 5 ½ Crafty CT
5 mai Churchill Downs   États-Unis Kentucky Derby Gr. 1 2 000 m G. Stevens 5e / 17 11 ¾ Monarchos
19 mai Pimlico   États-Unis Preakness Stakes Gr. 1 1 900 m G. Stevens 1er / 11 2 ¼ AP Valentine
9 juin Belmont Park   États-Unis Belmont Stakes Gr. 1 2 400 m G. Stevens 1er / 9 12 ¼ AP Valentine
5 août Monmouth Park   États-Unis Haskell Invitation Handicap Gr. 1 1 800 m G. Stevens 1er / 6 1/2 Touch Tone
25 août Saratoga   États-Unis Travers Stakes Gr. 1 2 000 m G. Stevens 1er / 9 3 ½ E Dubai

Au harasModifier

Installé au grand haras de Three Chimney dans le Kentucky, Point Given est très attendu pour ses débuts en tant qu'étalon. Pour preuve, syndiqué pour quelque 50 millions de dollars, il est proposé pour sa première année à $ 125 000 la saillie. Déception. Quinze ans plus tard, pour s'offrir une saillie de Point Given, transféré entre-temps à Calumet Farm, une autre place forte de l'élevage américain, il suffit de débourser $ 5 000. L'étalon a donné tout de même quelques chevaux de valeur tels Sealy Hill, cheval de l'année au Canada ou Go Between, vainqueur du Pacific Classic.

Retiré de la monte en 2017, il termine sa vie au Kentucky Horse Park, une sorte de maison de retraite pour champions, ouverte au public.

OriginesModifier

Point Given a largement contribué à offrir à son père Thunder Gulch le titre de Champion Sire aux États-Unis en 2001. Thunder Gulch fut lui-même un champion classique et comme son fils il a remporté les Travers Stakes et deux des trois épreuves de la Triple Couronne. En ce qui le concerne, ce furent le Kentucky Derby et les Belmont Stakes en 1995, terminant troisième des Preakness Stakes.

Turko's Turn, la mère, était une jument utile au niveau des stakes. Poulinière, elle s'est montrée d'une remarquable régularité, seuls deux de ses quinze produits ne gagnant pas un centime. Turko's Turn changea de main plusieurs fois : vendue pour $ 130000 en 1996 à sa sortie d'entraînement (elle avait 4 ans), puis $ 160000 en 1998 lorsque Ahmed bin Salman en fit l'acquisition, elle est repassé sur le ring en 2003, après les exploits de son fils, et cette fois fit monter les enchères à 2 millions de dollars. Sœur de l'utile U R Unforgetable (par Congrats), placé au niveau groupe 3, Turko's Turn se recommande de sa mère Turbo Launch, elle-même sœur de Dignitas, vainqueur du Derby de l'Illinois, et de Explosive Girl, une bonne jument de gros handicaps américains.

PedigreeModifier

Origines de Point Given (USA), mâle alezan né en 1998[5]
Père
Thunder Gulch
Gulch Mr. Prospector Raise a Native
Gold Digger
Jameela Rambunctious
Asbury Mary
Line of Thunder Storm Bird Northern Dancer
South Ocean
Shoot A Line High Line
Death Ray
Mère
Turko's Turn
Turkoman Alydar Raise a Native
Sweet Tooth
Taba Table Play
Filipina
Turbo Launch Relaunch In Reality
Foggy Note
David's Tobin Tobin Bronze
Restless Love (famille 2-n)[6]

RéférencesModifier

  1. (en) « Point Given (horse) », sur American Classic Pedigrees (consulté le )
  2. (en) « Point Given Finally Sprouts Wings », sur cs.bloodhorse.com (consulté le )
  3. « Monmouth Park Race Report: New Recording », sur www.bloodhorse.com (consulté le )
  4. « Point Given Voted 2001 Horse of the Year », sur www.bloodhorse.com (consulté le )
  5. « Pedigree of Point Given », sur Equineline (consulté le )
  6. « Thoroughbred Bloodlines - Alexander Mare - Family 2-n », sur www.bloodlines.net (consulté le )