Platz der Luftbrücke

Platz der Luftbrücke
Image illustrative de l’article Platz der Luftbrücke
La Platz der Luftbrücke devant l'aéroport de Berlin-Tempelhof.
Situation
Coordonnées 52° 29′ 03″ nord, 13° 23′ 15″ est
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Région Flag of Berlin.svg Berlin
Ville Berlin
Quartier(s) Tempelhof
Morphologie
Type Place
Géolocalisation sur la carte : Allemagne
(Voir situation sur carte : Allemagne)
Platz der Luftbrücke
Géolocalisation sur la carte : Berlin
(Voir situation sur carte : Berlin)
Platz der Luftbrücke

La Platz der Luftbrücke, parfois surnommée Pladelu par bérolinisme[1], est une place à Berlin entre les quartiers de Tempelhof et de Kreuzberg. Elle est située devant l'ancien aéroport de Berlin-Tempelhof et son nom réfère au pont aérien de Berlin qui exista pendant le blocus en 1948 et 1949.

SituationModifier

La place est au carrefour de l'axe routier nord-sud de la Bundesstraße 96 (Mehringdamm, Tempelhofer Damm) et de la rue est-ouest qui mène de Neukölln (Columbiadamm) à Schöneberg (Dudenstraße). Au sud-ouest de la place débouche la Manfred-von-Richthofen-Straße, voie d'accès au lotissement Neu-Tempelhof. L'espace vert du parc Victoria se situe non loin de la place.

Au nord de la place se trouve les bouches menant à la station de métro homonyme desservie par la ligne 6 du métro de Berlin. De 1926 à 1937, la station s'appelait Kreuzberg. La place est également desservie par les lignes d'autobus 104 et 248.

HistoireModifier

Avant même d'être nommée par son nom actuel, la place a été façonné par la construction du bâtiment monumental d'accueil de l'aéroport de Tempelhof, conçu par l'architecte Ernst Sagebiel dans le cadre des plans de la Welthauptstadt Germania.

La place est baptisée Platz der Luftbrücke le par Ernst Reuter, alors maire de la ville[2].

Le Luftbrückendenkmal (« monument du pont aérien ») a été inauguré en 1951. Il est surnommé par bérolinisme die Hungerkralle ou die Hungerharke[3]. Ils existent deux répliques de ce monument à Celle[4] et à l'aéroport de Francfort-sur-le-Main[5].

Une tête d'aigle de 4,5 m. de haut figure sur la place. C'est celle-là même qui trônait sur un bâtiment adjacent qui avait été détruit en 1940.

Notes et référencesModifier

  1. (de) « Polizeifunk: Bei den Beamten heißt die Frankfurter Allee "Sachsendamm" », sur tagesspiegel.de,
  2. (de) « Platz der Luftbrücke », sur kauperts.de
  3. (de) « Das Luftbrückendenkmal », sur tempelhofer-feld.de (consulté le 2 octobre 2020)
  4. (de) Manfred Görtemaker, Michael Biener et Marko Leps, Orte der Demokratie in Berlin : ein historisch-politischer Wegweiser, Bonn, Bundeszentrale für politische Bildung, (ISBN 3-89331-573-X, lire en ligne), p. 159
  5. (de) Annette Kaminsky, Orte des Erinnerns : Gedenkzeichen, Gedenkstätten und Museen zur Diktatur in SBZ und DDR, Berlin, Links, (ISBN 978-3-86153-443-3), p. 227