Platycleis affinis

espèce de coléoptères

La decticelle côtière, Platycleis affinis, est une espèce de sauterelles de la famille des Tettigoniidae.

DistributionModifier

Europe, Afrique du Nord (Algérie), Asie. Le choix du nom vernaculaire « decticelle côtière » n'est pas très heureux car cette espèce se trouve aussi à l'intérieur des terres : ainsi, en France on peut la trouver à partir des côtes atlantiques jusqu'à l'Indre et, à partir des côtes de la Méditerranée, jusqu'à l'Ardèche, la Lozère...

DescriptionModifier

 
Platycleis affinis - femelle
(Hérault, France).

Le corps brun-jaunâtre est généralement long de 20 à 28 mm, légèrement plus grand que celui de la decticelle chagrinée (Platycleis albopunctata). Impossible de distinguer les mâles de ces deux espèces sauf par l'étude des genitalia. Les femelles se distinguent par une bosse sur le sixième sternite, un tubercule sur le septième, et une plaque sous-génitale caractérisée par un sillon marqué[1].

ReproductionModifier

La decticelle côtière présente une caractéristique particulière de son appareil reproductif: selon une étude de 2010, le mâle détient le record, dans le monde animal, des gonades (testicules) les plus importantes par rapport à sa masse totale, soit 14%. Chacune pèse 70 mg, contre 2.7 mg chez sa proche voisine, la decticelle bariolée (Roeseliana roeselii). Une telle hypertrophie se rencontre chez les espèces dont les femelles multiplient les partenaires reproductifs, afin d'optimiser la transmission de son matériel reproductif. Chez la decticelle côtière, cette propriété permet au mâle d'inséminer plusieurs femelles d'affilée avec une quantité normale de sperme. La femelle copule en moyenne avec 23 mâles pendant sa vie d'adulte de deux mois[2],[3].

AnnexesModifier

Article connexeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Lejardindelucie, « Platycleis affinis, la Decticelle côtière. », sur Platycleis affinis, la Decticelle côtière., (consulté le )
  2. « Records d'insectes: Le record de boules : la decticelle côtière », sur Records d'insectes, (consulté le )
  3. (en) Karim Vahed, Darren J. Parker et James D. J. Gilbert, « Larger testes are associated with a higher level of polyandry, but a smaller ejaculate volume, across bushcricket species (Tettigoniidae) », Biology Letters, vol. 7, no 2,‎ , p. 261–264 (PMID 21068028, PMCID PMC3061181, DOI 10.1098/rsbl.2010.0840, lire en ligne, consulté le )