Platycleis

genre d'insectes

Platycleis est un genre de sauterelles de la famille des Tettigoniidae, sous-famille des Tettigoniinae, tribu des Platycleidini. Ces sauterelles font partie de celles appelées en français Decticelles.

DistributionModifier

Les espèces de ce genre se rencontrent en Europe, en Afrique du Nord et en Asie.

TaxonomieModifier

Le genre a été créé par Franz Xaver Fieber en 1853, dans son ouvrage Synopsis des europäischer Orthoptera, pour y classer plusieurs espèces d'orthoptères, soit nouvelles, comme Platycleis affinis, soit déjà décrites dans ldâutres genres, tels Locusta ou Decticus avec une très large définition initiale. Le nom du genre vient de platy- (du grec ancien), large, et cleis, sternum[1].

Ce genre n'est pas stabilisé, il a été redéfini plusieurs fois[2] et sa définition est peut-être encore provisoire. Il comprenait plusieurs sous-genres, qui, dans les dernières études, ont été élevés au rang de genre[3],[4]:

  • Alticolana (Asie centrale).
  • Eumetrioptera (Asie centrale).
  • Incertana (ou Decorana, Afrique du Nord, Europe du Sud, Asie).
  • Montana (Europe et Asie, y compris sibérienne).
  • Parnassiana (Sud des Balkans).
  • Platycleis au sens strict (Afrique du N, Europe, Asie).
  • Semenoviana (Asie centrale), Sepiana (Europe et Turquie).
  • Sporadiana (Sud des Balkans, Grèce et Turquie).
  • Squamiana (Zeuner, 1941; de la Turquie à l'Iran).
  • Tessellana (Zeuner, 1941; Afrique du Nord, Europe, Asie).

DescriptionModifier

Dans le genre Platycleis au sens strict, les espèces sont d'une taille de 16 à 33 mm selon les espèces et le sexe, d'une coloration toujours gris-brun (par opposition aux Decticus ou Glampsocleis), des élytres longs, dépassant toujours l'abdomen, et permettant de longs vols, avec une carène médiane sur la partie arrière du pronotum, un oviscapte assez long, pas très fortement recourbé vers le haut. Les tarses postérieurs portent deux plantules libres qui permettent un meilleur appui. Les espèces se distinguent principalement par la forme de l'oviscapte des femelles et le dessous de l'abdomen (forme des plaques sous-génitales)[5],[6], par le chant et par leur comportement.

Espèces de Platycleis présentes en France, en Suisse et en BelgiqueModifier

Les espèces du genre Platycleis au sens strict rencontrées en France, en Suisse et en Belgique sont les suivantes[5] :

  • Platycleis affinis (zones atlantique et méditerranéenne françaises, Corse)
  • Platycleis albopunctata (toute la France, Belgique, Suisse (sud des Alpes: sous espèce grisea, peut-être élevée au rang d'espèce); en Corse: sous-espèce monticola)
  • Platycleis falx (région méditerranéenne)
  • Platycleis intermedia (région méditerranéenne, Corse)
  • Platycleis sabulosa (région méditerranéenne)

Liste des sous-genres et des espècesModifier

Selon Orthoptera Species File ()[7] :

Notes et référencesModifier

  1. (de) Franz Xaver Fieber, Synopsis der europäischen Orthopteren mit besonderer Rücksicht auf die in Böhmen vorkommenden Arten als Auszug aus dem zum Drucke vorliegenden Werke., vol. Vol. 3, Deutscher Naturwissenschaftlich-Medizinischer Verein für Böhmen, coll. « Lotos : Zeitschrift für Naturwissenschaften. », (lire en ligne), p. 149
  2. (es) Carlos Muñoz Alcón, Jorge Íñiguez Yarza et José Ramón Correas, « Citas interesantes de Ctenodecticus pupulus Bolivar, 1877 y Platycleis ibérica Zeuner 1941 (Orthoptera: Tettigoniidae) para la península ibérica », Boletín de la Sociedad Entomológica Aragonesa, vol. 51,‎ , p. 137-142 (ISSN 1134-6094, lire en ligne)
  3. Bruno Massa et Paolo Fontana, « Supraspecific taxonomy of Palaearctic Platycleidini with unarmed prosternum: a morphological approach (Orthoptera: Tettigoniidae, Tettigoniinae) », Zootaxa,‎ , p. 1-47 (ISSN 1175-5334, lire en ligne)
  4. « genus group Platycleis [temporary name] Brunner von Wattenwyl, 1893: Orthoptera Species File », sur orthoptera.speciesfile.org (consulté le )
  5. a et b Éric Sardet, Christian Roesti et Yoan Braud, Cahier d'identification des Orthoptères de France, Belgique, Luxembourg et Suisse, Mèze, Biotope, coll. « Cahier d'identification », , 304 p. (ISBN 978-2-36662-155-6), pp. 118-123
  6. Lejardindelucie, « Platycleis affinis, la Decticelle côtière. », sur Platycleis affinis, la Decticelle côtière., (consulté le )
  7. *Orthoptera Species File (29 mars 2010)
  8. (en) En 2010, le mâle détient le record du monde des plus gros testicules.
  9. (en) « Iberian Grey Bush-cricket. Platycleis iberica », sur IUCN Red List of Threatened Species (consulté le )
  10. (en) « Cyprian Grey Bush-Cricket. Platycleis kibris », sur IUCN Red List of Threatened Species (consulté le )

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :