Place des victoires (film)

film français réalisé par Yoann Guillouzouic, 2019
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Place des Victoires (homonymie).
Place des victoires
Réalisation Yoann Guillouzouic
Scénario Yoann Guillouzouic
Acteurs principaux
Sociétés de production White Panama Films
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre comédie dramatique
Durée 103 minutes
Sortie 2019

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Place des victoires est un film français réalisé par Yoann Guillouzouic, sorti en 2019. Il s'agit du premier long métrage du réalisateur[1].

SynopsisModifier

Fiche techniqueModifier

  • Réalisation et scénario : Yoann Guillouzouic
  • Directeur de la photographie : Thomas Hardmeier
  • Montage : Marion Monestier
  • Décors : François Emmanuelli
  • Costumes : Carine Sarfati
  • Musique : Amin Bouhafa
  • Producteurs : Magali Potier et Ryme Wehbi
  • Société de production : White Panama Films
  • Société de distribution : Alba Films
  • Pays d'origine :   France
  • Genre : comédie dramatique
  • Durée : 103 minutes
  • Dates de sortie :

DistributionModifier

CritiquesModifier

Place des victoires

Score cumulé
SiteNote
Allociné 
Compilation des critiques
PériodiqueNote
CinéSéries [2]
Première [3]
Le Nouvel Observateur [4]

La presse est mitigée sur ce film, il ne reçoit que la moyenne de 2,3/5 sur Allociné[5].

CinéSéries apprécie beaucoup le film et dit que « "Place des Victoires" se révèle un film délicat très réussi, qui met en présence deux solitudes et prône l'empathie et l'entraide, mais aussi la possibilité pour un homme qui a fauté, de réparer ses torts. »[6]

Première ont eux aussi apprécié le film et disent qu'il y a « du "Une époque formidable" dans ce "Place des Victoires". Et pas seulement parce que ces deux films partagent un acteur : Richard Bohringer, qu’on est heureux de revoir en bougon au grand coeur. »[7]

Le Nouvel Observateur n'aiment pas du tout ce film et disent que « Son défaut principal est l’absence de prise de risque : tout est déjà dans les cinq premières minutes, et rien ne vient surprendre le spectateur avant le générique de fin. »[8]

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier