Place de l'Alma

place de Paris, France

8e, 16e arrts
Place de l’Alma
Image illustrative de l’article Place de l'Alma
La place de l'Alma en 2020.
Situation
Arrondissements 8e
16e
Quartiers Chaillot
Champs-Élysées
Voies desservies Avenue de New-York
Avenue du Président-Wilson
Avenue George-V
Avenue Montaigne
Cours Albert-Ier
Morphologie
Diamètre 109 m
Forme Circulaire
Historique
Création 1858
Dénomination 1858
Géocodification
Ville de Paris 0231
DGI 0217
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Place de l’Alma
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La place de l’Alma est une place des 8e et 16e arrondissements de Paris.

Situation et accèsModifier

 
Place Diana (2018), côté 16e arrondissement de la place de l'Alma.

Longue d'environ 110 mètres, elle est située à la rencontre des avenues de New-York, du Président-Wilson, George-V, Montaigne et du cours Albert-Ier. Elle borde aussi la place de la Reine-Astrid.

Ce site est desservi par la station de métro Alma - Marceau (sur la ligne 9) et la gare RER du Pont de l'Alma (sur la ligne C), ainsi que par l'arrêt Alma-Marceau des lignes de bus 42, 63, 72, 80 et 92.

Origine du nomModifier

 
La bataille de l’Alma (Collections du château de Versailles).

Elle tient son nom de son voisinage avec le pont de l'Alma qui commémore la bataille de l'Alma (1854) pendant la guerre de Crimée.

HistoriqueModifier

La place est créée par le décret du 6 mars 1858 et alignée, entre les avenues de New-York et du Président-Wilson, par un décret du 9 mars 1897.

Le , la place s'affaisse, jusqu'à un mètre, sans faire de victime. Le mouvement de sol est dû aux travaux de percement de la ligne 9 du métro dont la galerie a été inondée[1]

Le 7 août 1918, durant la première Guerre mondiale, un obus lancé par la Grosse Bertha explose place de l'Alma[2].

Bâtiments remarquables et lieux de mémoireModifier

La place est célèbre pour sa Flamme de la Liberté, réplique de la flamme de la statue de la Liberté. Cette flamme, offerte par le Herald Tribune en 1989, est installée entre la place et le début du pont, au surplomb du tunnel où la princesse Diana a trouvé la mort le dans un accident de voiture. Elle sert depuis de monument au souvenir pour beaucoup d'admirateurs de la princesse. Cette partie de la place est officiellement dénommée place Diana depuis 2018.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Dans la littératureModifier

  • Une scène d'embouteillage place de l'Alma est racontée dans le roman Les Sultans (1964) de Christine de Rivoyre[3].

Notes, sources et référencesModifier

  1. « L’impressionnant affaissement de la place de l’Alma », sur www.pariszigzag.fr, (consulté le 26 avril 2018).
  2. [bpt6k4605797h/f6.item disponible] sur Gallica
  3. Éric Neuhoff, « Cent ans et des poussières », Le Figaro Magazine, semaine du 11 janvier 2019, p. 77.

BibliographieModifier