Ouvrir le menu principal

Place Vaudémont

place de Nancy, France

Place Vaudémont
Image illustrative de l’article Place Vaudémont
Vue sur la place depuis la rue Gustave-Simon.
Situation
Coordonnées 48° 41′ 40″ nord, 6° 10′ 55″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Lorraine
Ville Nancy
Quartier(s) Ville Vieille - Léopold
Début Grande-Rue
Rue Gustave-Simon
Fin Place de la Carrière
Rue Héré
Morphologie
Type Place parvis
Forme Carrée
Histoire
Création Seconde moitié du XIXe siècle
Monuments Fontaine et statue du graveur Jacques Callot
Protection Secteur sauvegardé & MH (Arc Héré)

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Place Vaudémont

Géolocalisation sur la carte : Lorraine

(Voir situation sur carte : Lorraine)
Place Vaudémont

Géolocalisation sur la carte : Nancy

(Voir situation sur carte : Nancy)
Place Vaudémont

La place Vaudémont est une place de la commune de Nancy, sise au sein du département de Meurthe-et-Moselle, en région Lorraine.

Situation et accèsModifier

La place est comprise au sein de la ville-vieille de Nancy. Elle est située juste à l'ouest de l'Arc Héré, entre la place de la Carrière et la rue des Maréchaux.

Origine du nomModifier

Le vocable de Vaudémont rappelle, outre le bastion de Vaudémont de la Ville-Vieille, le souvenir d'une des plus anciennes et des plus glorieuses familles seigneuriales du duché de Lorraine, les comtes de Vaudémont.

HistoriqueModifier

Lors de l'abattement des murailles sises de part-et-d'autre de la porte Héré, une nouvelle voie fut percée (Rue Gustave-Simon) et un nouvel espace public fut construit dès la fin du XIXe siècle. Elle fut aussitôt appelée « place des Chameaux », en souvenir de ces animaux exotiques importés à Nancy par le duc Léopold en 1698. En 1867, on lui donna le nom de « place de Vaudémont »[1].

En 1877, Prosper Morey fut chargé d'agrémenter cette place. Sur le mur ouest de la porte Héré, il créa une façade de style néoclassique surmontée de pots-à-feux à la base de laquelle s'élève une fontaine[2].

 
Charles Pêtre (1828-1907), buste du graveur Israël Silvestre (1881), adossé à la porte Héré.

Cette fontaine, inaugurée en 1881, est surmontée d'une statue du célèbre graveur Jacques Callot, créée par le sculpteur Eugène Laurent. De part et d'autre de la fontaine ont été installés les bustes des graveurs Israël Silvestre et Ferdinand de Saint-Urbain, modelés par Charles Pêtre.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoireModifier

Notes, sources et référencesModifier

  1. Émile Badel : Dictionnaire historique des rues de Nancy de 1903 à 1905 - Tome 2
  2. Étienne Martin, Fontaines d'hier et d'aujourd'hui à Nancy, Nancy, Editions Serpenoise, , 128 p., p. 37 à 41