Ouvrir le menu principal

Place Gutenberg

place de Strasbourg, France
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gutenberg.

Place Gutenberg

(Gutenbergplatz)

Image illustrative de l’article Place Gutenberg
La place Gutenberg, le Neue Bau et la statue de Gutenberg.
Situation
Coordonnées 48° 34′ 54″ nord, 7° 44′ 56″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Alsace
Ville Strasbourg
Quartier(s) Grande Île
Morphologie
Type place
Forme carré
Histoire
Monuments Neue Bau
Statue de Gutenberg

Géolocalisation sur la carte : Alsace

(Voir situation sur carte : Alsace)
Place Gutenberg (Gutenbergplatz)

La place Gutenberg est située dans la Grande Île de Strasbourg. Elle fut aménagée vers 1100.

Principaux édificesModifier

Au centre de la place se dresse la statue de l’imprimeur Johannes Gutenberg[1], tenant dans ses mains un parchemin où il est écrit : "Et la lumière fut". Gutenberg, né à Mayence, Saint-Empire romain germanique a, en effet, sinon inventé l'imprimerie à Strasbourg, du moins y a réalisé ses premiers travaux d'impression, notamment celui de la Bible.

Le principal édifice bordant la place est le Neue Bau, ancien Hôtel de Ville de Strasbourg et actuelle Chambre de commerce et d'industrie Alsace Eurométropole.

Un manège de type carrousel est installé sur la place. En sous-sol se trouve un parking public.

Au mois de décembre, un marché de Noël se tient sur la place qui accueille le pays hôte de l’opération Strasbourg, capitale de Noël.

HistoireModifier

Anciennement place du Marché aux Herbes [2], elle prend son nom actuel avant 1863[3].

"Schwowelade", Quincaillerie Centrale. Au numéros 1 et 2 de la place s'est installé en 1779 l'ancêtre d'un grand magasin de bricolage que les Strasbourgeois ont connu en tant que "Schwowelade", traduction alsacienne de "magasin allemand" (les "Schwowe" ou "Souabes", décrivant à peu près tous ceux habitant de l'autre côté du Rhin), du fait de l'origine de son propriétaire Paul Siebler-Ferry (1867-1948), natif de Lenzkirch, en Forêt-Noire voisine. Le magasin, racheté par l'Alsacien Rueff et dirigé depuis les années 1930 par Joseph Camille Pfrunner (1888-1959), ne cessa de s'agrandir, prenant pour nom "Quincaillerie Centrale de Strasbourg" jusqu'à sa destruction le 11 août 1944 lors du bombardement qui toucha l'immeuble et de l'incendie qui suivit. Un bâtiment provisoire accueillit la quincaillerie après guerre, jusqu'à la reconstruction de l'immeuble, achevé en 1957, date à laquelle la Quincaillerie Centrale ferma définitivement.

Notes et référencesModifier

  1. « Place Gutenberg » (consulté le 2 juillet 2012)
  2. Bas-Rhin) Éditeur scientifique Lagier (Strasbourg, « Plan de Strasbourg, réduit / d'après le plan général de Villot, ... 400 mètres [0m. 056 ; 1 : 7 080 env] », sur Gallica, (consulté le 8 novembre 2019)
  3. E. (18-19 ? ; imprimeur) Auteur du texte Simon, « Nouveau plan de Strasbourg contenant par ordre alphabétique et sous leur nouvelle dénomination les quais, places, rues, ruelles et impasses », sur Gallica, (consulté le 8 novembre 2019)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Jean-Jacques Hatt, « Place Gutenberg », in Argentorate, Strasbourg, Presses universitaires de Lyon, Lyon, 1993, p. 55-57 (ISBN 2-7297-0471-X)
  • Laurent Miguet, « Strasbourg : Renaissance sur la place Gutenberg », dans Le Moniteur des travaux publics et du bâtiment, 2005, no 5322, p. 47
  • Maurice Moszberger (dir.), Dictionnaire historique des rues de Strasbourg, Le Verger, Barr, 2012 (nouvelle éd. révisée), p. 79 (ISBN 9782845741393)
  • Roland Recht, Jean-Pierre Klein et Georges Foessel (dir.), Connaître Strasbourg : cathédrales, musées, églises, monuments, palais et maisons, places et rues, Alsatia, Colmar ?, 1998 (nouvelle édition remaniée), p. 155-158 (ISBN 2-7032-0207-5)
  • Adolphe Seyboth, La place Gutenberg à Strasbourg, Strasbourg, 1906

Articles connexesModifier