Pitoa

commune du Cameroun

Pitoa
Administration
Pays Drapeau du Cameroun Cameroun
Région Nord
Département Bénoué
Démographie
Population 76 715 hab.[1] (2005)
Géographie
Coordonnées 9° 23′ nord, 13° 32′ est
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Cameroun
Voir sur la carte administrative du Cameroun
City locator 14.svg
Pitoa
Géolocalisation sur la carte : Cameroun
Voir sur la carte topographique du Cameroun
City locator 14.svg
Pitoa

Pitoa est une commune du Cameroun située dans la région du Nord et le département de la Bénoué. Elle se situe à 15 km de Garoua et est traversée par la route Nationale N°1.

Structure administrative de la communeModifier

Outre Pitoa proprement dit, la commune comprend les villages suivants[1] :

GéographieModifier

L'arrondissement de Pitoa compte une population totale de 117 653 habitants en 2015 pour une superficie de 812 km². La ville de Pitoa dénombre 26 478 habitants en 2015[2].

Située dans une région montagneuse, Pitoa est bordée des Monts Tinguelin et la vallée de la rivière Bénoué. L'arrondissement est par ailleurs traversé d'autre cours d'eau, tels que les Mayo Pitoa, Mayo Lebri ainsi que bien d'autre.

ClimatModifier

Le climat régnant est semi-aride de type soudano-sahélien, soit avec deux saisons, une saison sèche qui dure d'octobre à avril et une saison des pluies mai à octobre. La pluviométrie annuelle est de 1200 mm d'eau et la température moyenne annuelle est de 25°C[2].

ÉconomieModifier

Agriculture et élevageModifier

L'arrondissement produit du maïs et du sorgho en saison sèche ainsi que des légumes et des oignons le long des fleuves. Du niébé, des arachides, du riz et du sésame sont cultivés durant la saison des pluies. L'agriculture est manuelle ou attelée. L'agriculture profite d'un encadrement par le Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural mais aussi du soutien d'entreprises comme la Sodecoton et Ader pour les intrants agricoles[2].

L'élevage dans l'arrondissement est soit traditionnel, soit intensif. Le cheptel est composé majoritairement de bovins, ovins, caprins et volailles[2].

Commerce et servicesModifier

Les produits issues de l'agriculture et de l'élevage sont vendus dans le marché sous-régional de Pitoa. D'autres marchés sont présents dans les villages de l'arrondissement.

Le secteur des services est en plein essor et emploie beaucoup de personnes. Il comprend notamment des moto-taximen, des coiffeurs, mécaniciens, restaurateurs,des call-boxers ainsi que bien d'autres métiers.

Ressources naturelles et artisanatModifier

L'arrondissement est riche en sable et en terre qui servent à la fabrication de brique et au secteur du bâtiment. Il existe de plus des carrières le long des mayos. Les matériaux servent à l'artisanat, on peut retrouver des forgerons, tisserands, des forgerons et des potiers[2].

UrbanismeModifier

Chaque village de l'arrondissement possède une école primaire. Neuf écoles maternelles existent dans l'arrondissement, dont une à Pitoa. La ville est aussi équipée de trois lycées, dont un bilingue et un technique.

En matière de santé, Pitoa est équipée d'un hôpital de district ainsi qu'un centre de santé intégré[2].

Notes et référencesModifier

  1. a et b Troisième recensement général de la population et de l'habitat (3e RGPH, 2005), Bureau central des recensements et des études de population du Cameroun (BUCREP), 2010.
  2. a b c d e et f Programme National de Développement Participatif, « Plan Communal de Développement de Pitoa », sur http://www.pndp.org/plan-communaux-developpement.php?dest=plan&crc=22, (consulté en octobre 2020)

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Jean-Gabriel Gauthier, Les Fali Hou et Tšalo : montagnards du Nord-Cameroun : vie matérielle, sociale et éléments culturels, Anthropological Publications, Oosterhout, 1969, 272 p.
  • Guy Pontié, « Les Guiziga du Cameroun septentrional. L'organisation traditionnelle et sa mise en contestation », ORSTOM, Paris, 1973, 255 p. (thèse de 3e cycle de Sociologie ; voir note de lecture [1])
  • Christian Seignobos et Francine Lafarge, Montagnes et hautes terres du Nord Cameroun, Éditions Parenthèses, 1982, 188 p. (ISBN 9782863640159)
  • P. Tjeega et H. Elingui, Dictionnaire des villages de la Bénoué, Institut des Sciences humaines, Centre géographique national, Yaoundé, 1981

Articles connexesModifier

Liens externesModifier