Pinchas Horowitz

rabbin allemand

Pinchas Horowitz (Pinchas HaLevi Horowitz) ((1730 ou 1731, Tchortkiv, Galicie, Pologne aujourd'hui en Ukraine- , Francfort-sur-le-Main) est un rabbin et un talmudiste allemand, d'origine galicienne. Il est d'abord rabbin à Witków en Pologne et Liakhavitchy en Pologne (aujourd'hui en Biélorussie) avant de devenir le rabbin de Francfort-sur-le-Main de 1771 à 1805. Disciple du Maggid de Mezeritch, il est un contemporain du rabbin Nathan Adler et le maître du Hatam Sofer[1]. Il est le frère cadet de Shmouel Shmelke Horowitz.

Pinchas Horowitz
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Jewish cemetery Battonnstraße (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Fratrie
Autres informations
Religion
Maître
Cemetery-Battonnstrasse-GS-0079-0116-R. Pinchas Halevi Horowitz (29.06.1805).jpg
Vue de la sépulture.

BiographieModifier

Pinchas Horowitz est né en 1730 ou 1731 à Tchortkiv en Galicie, Pologne, aujourd'hui en Ukraine[2],[3],[4],[5],[6].

Il est le fils du rabbin Zvi Hirsch de Tchortkiv (1680-, Tchortkiv[7] ) et de Malka Horowitz [de Tchortkiv] (Klauzner) (1680-)[8].

ÉtudesModifier

Il étudie avec son frère aîné Shmouel Shmelke Horowitz (1726-1778)[2].

Sous l'influence de son frère Shmouel Shmelke Horowitz, il devient le disciple du Maggid de Mezeritch.

Rabbin en PologneModifier

Il se marie jeune avec Rachel Deborah Halpern, qui vient d'une famille aisée, ce qui lui permet de se consacrer à plein temps à ses études. Un revers de fortune l'oblige à accepter une position rabbinique d'abord à Witków en Pologne et ensuite à Liakhavitchy en Pologne (aujourd'hui en Biélorussie)[2].

Rabbin de Francfort-sur-le-MainModifier

Une décision halakhique concernant un divorce contribue à sa renommée et en 1771 il est élu rabbin de Francfort-sur-le-Main.

Bien que kabbaliste, il s'oppose au rabbin Nathan Adler, qui conduit un Minyan, chez lui, selon un rite kabbaliste.

Il s'oppose très fortement à la traduction en allemand du Pentateuque par Moïse Mendelsohn, en 1782.

Il s'oppose en 1794 à la création d'une école juive séculaire.

Il devient aveugle vers la fin de sa vie. Son fils Zvi Hirsch Horowitz remplit ses fonctions[2].

Parmi ses étudiants, on trouve le Hatam Sofer.

FamilleModifier

Pinchas Horowitz épouse Rachel Deborah Horowitz (Halpern) (1725-, Francfort-sur-le-Main). Elle est la fille du rabbin Joel Halpern, Av Beth Din de Leśniów, en Pologne.

Ils ont 5 enfants dont le rabbin Zvi Hirsch HaLevi Horowitz (1753, Witków, Pologne-, Francfort-sur-le-Main)[9], Meir Jacob Horowitz (1759-1785, Francfort-sur-le-Main[10]), Malka Horowitz[11], Miriam Horowitz[12], épouse de Zvi Yehoshuah Leib Ha'Levi Horowitz, Halevi (1760, Nikolsbourg, Moravie-, Prostějov, République tchèque[13] )[14].

ŒuvresModifier

BibliographieModifier

Notes et référencesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier