Ouvrir le menu principal

Pikaia gracilens Walcott, 1911 est une espèce éteinte de céphalochordés qui avait l'aspect d'une anguille (ou petit ver « vertébré ») de 5 à 10 centimètres de long. Il a été découvert dans les schistes de Burgess datés du Cambrien moyen, il y a environ 505 Ma (millions d'années).

Sommaire

DescriptionModifier

La présence de myomères et surtout d'une chorde fait qu'il est parfois considéré comme le précurseur de la branche des vertébrés[1], même après la découverte de Haikouichthys (un de ses possibles descendants, en 1999, sur le site de Chengjiang du Cambrien inférieur). Néanmoins, son caractère d'ancêtre des vertébrés n'est pas unanimement reconnu, en raison de la présence de petits tentacules, inhabituels[2]. L'amphioxus, vivant actuellement, ressemble à Pikaia. La femelle Pikaia ressemble au mâle et au petit contrairement à certaines espèces où la femelle a une spécificité.

Notes et référencesModifier

  1. (en) Simon Conway Morris et Jean-Bernard Caron, « Pikaia gracilens Walcott, a stem-group chordate from the Middle Cambrian of British Columbia », Biological Reviews,‎ , no-no (DOI 10.1111/j.1469-185X.2012.00220.x)
  2. Jean Chaline, Un million de générations : aux sources de l'humanité, Seuil, , p. 35

Voir aussiModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :