Ouvrir le menu principal

Éléments biographiquesModifier

Il est docteur de l'université d'Oxford en 1981 pour une thèse sur la mathématicien et prélat anglican Baden Powell (en). En 1983, il publlie une étude, Lamarck e le scienze naturali del suo tempo, sur les apports de Jean-Baptiste de Lamarck à l'histoire des sciences (étude reprise dans l'ouvrage publié en français en 2001 par CNRS Éditions sous le titre : Lamarck, Genèse et enjeux du transformisme, 1770-1830[1]).

Il enseigne à partir de 1987 à l'université de Cassino. En 1989, il organise à Florence l'exposition La fabrique de la pensée : de l'art de la mémoire aux neuro- sciences[2]. Nommé en 1997 directeur de l'Institut culturel italien de Paris, il poursuit sa carrière hors d'Italie, notamment comme professeur à Paris-I (1999-2006) puis Oxford (2006-2015) et comme directeur d'études à l'EHESS (2000 à 2018)[3].

PublicationsModifier

MonographiesModifier

Directions et co-directionModifier

Éditions de textesModifier

  • (it) Igino Cocchi (it) et Giuseppe Meneghini, Fossils and Reputations : A Scientific Correspondence, Pisa, Paris, London, 1853-1857, Pise, Edizioni Plus-Pisa University Press, .

Notes et référencesModifier

  1. « Serna Pierre, « Des animaux en révolution », Annales historiques de la Révolution française, vol. 3, no 377,‎ , p. 3-7 (lire en ligne)
  2. a et b « Florence consacre une exposition au cerveau La fabrique de la pensée », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  3. « Pietro CORSI », sur universalis.fr (consulté le 26 avril 2018).
  4. (it) « La fabbrica del pensiero. Dall'arte della memoria alle neuroscienze » (consulté le 7 décembre 2018).

Liens externesModifier