Ouvrir le menu principal

Pierre Mankowski
Image illustrative de l’article Pierre Mankowski
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Drapeau : Pologne Polonais
Naissance (67 ans)
Lieu Amiens (France)
Taille 1,80 m (5 11)
Période pro. 19701984
Poste Attaquant
Parcours amateur
Saisons Club
1957-1966 Drapeau : France ASPTT Amiens
1966-1968 Drapeau : France Amiens SC
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1968-1972 Drapeau : France Amiens SC 108 (33)
1972-1975 Drapeau : France RC Lens 084 (19)
1975-1978 Drapeau : France SC Hazebrouck 062 0(9)
1978-1983 Drapeau : France Amiens SC 145 (28)
1983-1984 Drapeau : France SM Caen 031 0(2)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1983-1988 Drapeau : France SM Caen
1988-1993 Drapeau : France Le Havre AC
1993-1994 Drapeau : France Lille OSC
1994-1996 Drapeau : France SM Caen
1996-1997 Drapeau : France AS Saint-Étienne
1997-1998 Drapeau : France Paris SG(formation)
1998 Drapeau : Cameroun Cameroun(adjoint)
1998-1999 Drapeau : France RC Strasbourg
2000-2002 Drapeau : France France -16 ans
2002-2010 Drapeau : France France(adjoint)
2010-2014 Drapeau : France France -18 ans
2014-2016 Drapeau : France France espoirs
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
Dernière mise à jour : 23 juin 2014

Pierre Mankowski, né le à Amiens dans la Somme, est un ancien joueur et actuel entraîneur de football français.

Fils du joueur professionnel Jean Mankowski[1] (et frère de Frédéric Mankowski, kinésithérapeute du football professionnel), Pierre Mankowski a réalisé une carrière au poste de meneur de jeu avant de devenir entraîneur.

Il est de 2002 à 2010 l'adjoint du sélectionneur de l'équipe de France de football. En 2010, il devient sélectionneur de l'équipe de France des moins de 18 ans, dont il suit la génération les deux saisons suivantes chez les moins de 19 puis les moins de 20 ans.

Il est nommé sélectionneur de l'équipe de France espoir le 22 juin 2014 en remplacement de Willy Sagnol.

Sommaire

BiographieModifier

Pierre Mankowski est dans sa jeunesse un meneur de jeu prometteur, ce qui lui vaut d'être sélectionné en équipe de France juniors et amateurs[2]. Formé au SC Amiens, il y débute en équipe première, en CFA, à seulement 16 ans, et découvre la deuxième division deux ans plus tard. En 1972, il est recruté par le RC Lens, avec lequel il accède à la première division[3]. Il y évolue deux saisons, puis quitte l'Artois pour le SC Hazebrouck, en deuxième division. Il revient au SC Amiens en 1978, où il évolue une saison en D2 puis termine sa carrière en D3, tout en se préparant au métier d'entraîneur.

En 1983, le poste amiénois qu'il convoite est confié à son coéquipier Gabriel Desmenez. Pierre Mankowski quitte le club et trouve un poste d'entraîneur-joueur au Stade Malherbe Caen, qui évolue en troisième division. Son arrivée coïncide avec la remontée du club en D2, obtenue à l’issue d'un duel serré avec le CA Lisieux de Jacques Santini. Les Caennais s’offrent une belle aventure de Coupe de France, en éliminant l’US Normande, le RC Paris puis le Lille OSC, club de D1, avant de s’incliner aux tirs au but face au Stade lavallois, qui vient d’éliminer le Dynamo Kiev en coupe d'Europe[4]. Alors qu'il a arrêté sa carrière de joueur, il est nommé meilleur entraîneur de deuxième division de l’année 1984 par le magazine France Football[5]. Le club obtient la saison suivante un maintien relativement confortable, à l’issue duquel il adopte le statut professionnel[6]. Mankowski est ambitieux et obtient des dirigeants les moyens de renforcer l'équipe, dans l'objectif de découvrir l’élite. Les Caennais sont sixièmes de D2 en 1986, puis deuxièmes en 1987, mais ils s'inclinent lors des barrages de montée face à l'AS Cannes. Les Caennais terminent la saison suivante en tête de leur championnat, à égalité de points avec le RC Strasbourg, et doivent disputer les barrages du fait d’une différence de buts défavorable. Ils disposent d’abord de l’Olympique d'Alès aux tirs au but (1-1, 3-2 après les tirs aux but), puis éliment l’Olympique lyonnais (1-2, 2-0). Enfin, ils affrontent les Chamois niortais, relégués de D1. Après un match nul à Niort (1-1), les Caennais l’emportent 3-0 à Venoix et obtiennent leur montée dans l’élite[7]. Lassé de devoir réclamer toujours plus de moyens, Manko, de nouveau élu entraîneur de l’année de Division 2 en 1987 et 1988, quitte cependant le club cet été-là[8].

Il arrive au Havre AC, le doyen des clubs professionnels, où il compte trouver un club plus structuré et des moyens supplémentaires. Après trois saisons en D2, les Havrais remportent le championnat et obtiennent la promotion du club dans l'élite. Après une première saison exceptionnelle (le club havrais termine 7e, son meilleur classement depuis les années 1950), il assure un nouveau maintien en 1992-1993. Mankowski part alors au Lille OSC, avec lequel il termine à la 15e place de première division.

En 1994, Mankowski retrouve le banc du Stade Malherbe, qui évolue toujours en première division. L’international suédois Kennet Andersson, venu avec lui du Lille OSC, n'empêche pas la relégation du club en deuxième division. Resté en poste, il remporte la saison suivante le championnat de France de deuxième division[9], ce qui constitue le premier titre professionnel de l’histoire du club normand. Pourtant, le départ du président Serge Viard, remplacé par Jean-François Fortin, provoque son limogeage malgré la promotion.

Après une saison infructueuse sur le banc de l'AS Saint-Étienne en deuxième division, il vient s'occuper une saison au centre de formation du Paris Saint-Germain, où il retrouve Claude Le Roy, son entraîneur à l'Amiens SC de 1980 à 1983, alors directeur sportif. Il suit ce dernier en tant qu'adjoint en équipe du Cameroun lors de la coupe du monde de football de 1998, puis au RC Strasbourg, club de D1 racheté par International Management Group, dont Le Roy est nommé manager général. Après une saison et demi de résultats moyens, dans un contexte extra-sportif particulier marqué par le recrutement de nombreux joueurs étrangers qui se révèlent décevants (Bagayoko, Garay, N'Do, Haas, Belloso...), Le Roy décide de se séparer de Mankowski en novembre 1999 et de prendre lui-même la direction de l'équipe.

En 2000, Mankowski intègre la direction technique nationale du football français en prenant en charge l'équipe de France des moins de 16 ans. Deux ans plus tard, il devient l'adjoint de Jacques Santini en équipe de France, puis de Raymond Domenech à partir de 2004. Le , il dirige officiellement l'équipe de France le temps d'un match contre l'Italie au stade Giuseppe-Meazza du fait de la suspension de Domenech[10]. Les deux équipes font match nul (0-0).

StatistiquesModifier

JoueurModifier

Le tableau ci-dessous résume les statistiques en matchs officiels de Pierre Mankowski durant sa carrière de joueur[11].

Statistiques de Pierre Mankowski [3]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Total
Division M B M B M B
1968-1969   SC Amiens 3 26 1 26 1
1969-1970   SC Amiens 3 24 6 1 0 25 6
1970-1971   SC Amiens 2 29 15 29 15
1971-1972   SC Amiens 2 27 10 1 1 28 11
Sous-total 106 32 2 1 108 33
1972-1973   RC Lens 2 31 15 2 0 33 15
1973-1974   RC Lens 1 27 4 2 0 29 4
1974-1975   RC Lens 1 21 0 1 0 22 0
Sous-total 79 19 5 0 84 19
1975-1976   SC Hazebrouck 2 33 3 33 3
1976-1977   SC Hazebrouck 2 29 6 29 6
Sous-total 62 9 0 0 62 9
1977-1978   SC Amiens 3 27 6 27 6
1978-1979   SC Amiens 2 16 1 1 0 17 1
1979-1980   SC Amiens 3 29 9 29 9
1980-1981   SC Amiens 3 29 3 1 0 30 3
1981-1982   SC Amiens 3 17 1 17 1
1982-1983   SC Amiens 3 25 8 25 8
Sous-total 143 28 2 0 145 28
1983-1984   SM Caen 3 28 2 3 0 31 2
Sous-total 28 2 3 0 31 2
Total sur la carrière 418 90 12 1 430 91

EntraîneurModifier

PalmarèsModifier

JoueurModifier

EntraîneurModifier

RéférencesModifier

  1. Claude Loire, Le Stade rennais, fleuron du football breton 1901-1991, Éditions Apogée, 1994, p. 411
  2. Fiche de Mankowski, fff.fr
  3. a et b « Fiche de Pierre Mankowski », sur footballdatabase.eu
  4. « 1983-84 : montée en division 2 », sur Petite histoire du Stade Malherbe de Caen (consulté le 24 janvier 2010)
  5. (en) « France - Footballer of the Year », sur The Rec.Sport.Soccer Statistics Foundation (consulté le 10 janvier 2010)
  6. M. Le Néel, Les plus belles pages du Stade Malherbe Caen / 1913-1993 80 ans de passions, Stade Malherbe Caen, , « 1985 (p.60) »
  7. M. Le Néel, Les plus belles pages du Stade Malherbe Caen / 1913-1993 80 ans de passions, Stade Malherbe Caen, , « Vendredi 10 juin 1988 : montée au paradis de la Division 1. L’aboutissement d’une progression constante pendant cinq ans (p. 32-33). »
  8. A. Douville, D. Fleutot et J. Guesdon, Malherbe d’hier et d’aujourd'hui. 75 ans de football au SM Caen, DFG, , « Partie 3 : « L'ère Mankowski (1983-1988) » »
  9. « Classement final de Division 2 1995-1996 », sur Ligue de football professionnel (consulté le 21 janvier 2010)
  10. Italy - International Matches 2000-2009, rsssf.com
  11. (en) « Pierre Mankowski complete profile on Playerhistory », sur soccerdatabase.eu
  12. CROS Picardie - Pierre Mankowski, entraîneur picard de l'année 2006

Liens externesModifier