Ouvrir le menu principal

Pierre Guillemin

joueur français de rugby à XV
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Guillemin.
Pierre Guillemin
Pierre Guillemin en 1907.jpg
Pierre Guillemin en 1907.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 28 ans)
Nationalité
Activités
Autres informations
Grade militaire
Conflit
Spécialité
Équipe

Jean Félix Pierre Guillemin, dit Pierre Guillemin, est un joueur international français de rugby à XV, mort pour la France (MPF) durant la Grande Guerre.

Sommaire

BiographieModifier

Pierre Guillemin est né le à Fallowfield en Angleterre[1]. Après des études au Lycée Janson-de-Sailly[2] et à l'École nationale supérieure des arts décoratifs à Paris, il devient architecte[3].

Carrière internationaleModifier

Pierre Guillemin est joueur de rugby au Racing Club de France, équipe avec laquelle il sera vice-champion de France en 1912 (défaite en finale face au Stade Toulousain). Il compte 11 capes en équipe de France entre 1908 et 1911, au poste de pilier[4]. Il participe à la première victoire de la France dans un match officiel, face à l'Écosse le (victoire 16 à 15). Il est l’auteur d’un essai contre l'Irlande le .

Participation à la Première Guerre mondiale et mortModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (janvier 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Engagé volontaire en octobre 1905 pour 3 ans, Pierre Guillemin est mis en congé un an plus tard pour poursuivre ses études. Il passe dans la réserve d’active avec le grade de sergent en octobre 1908. Il est rappelé dès aout 1914 dans le 224e régiment d’infanterie. Il est promu au grade de sous-lieutenant (JO du 30 janvier 1915). Engagé dans la bataille de l’Artois, il tombe au champ d’honneur au cours de l’attaque du Labyrinthe le à Neuville-Saint-Vaast (Pas-de-Calais).

PalmarèsModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Matricules militaires », sur Archives départementales de l’Eure, registre 40 R 96, matricule N°135.
  2. « anciens éllèves du lycée Janson-de-Sailly ».
  3. « Le Monde et la ville », Le Figaro,‎ (lire en ligne).
  4. Georges Pastre, Les Capes Du Matin, Toulouse, Bouquet, coll. « Histoire générale du rugby » (no 3), , 385 p..

Liens externesModifier