Ouvrir le menu principal

Pierre Cintas
Archéologue
Présentation
Naissance
Tabarka, Tunisie
Décès (à 65 ans)
Paris, France
Nationalité française

Pierre Cintas, né le à Tabarka et décédé le à Paris[1], est un fonctionnaire et archéologue français.

Sommaire

BiographieModifier

Membre de l'administration des douanes, il entreprend tardivement des études universitaires d'histoire antique et d'archéologie couronnées par un doctorat portant sur les amulettes puniques en 1946. Il est par la suite inspecteur des antiquités de Tunisie puis directeur de la mission archéologique française en Tunisie de 1956 à 1961.

Son nom reste attaché aux sites d'Hadrumète, du tophet de Salammbô à Carthage et de Kerkouane.

Activité archéologiqueModifier

Son activité archéologique est presque exclusivement tunisienne et punique :

PublicationsModifier

La bibliographie est partielle et ne reprend que les titres principaux :

  • « Les amulettes puniques », éd. Institut des hautes études de Tunis, Tunis, 1946
  • « La céramique punique », éd. Imprimerie La Rapide/Institut des hautes études de Tunis, Tunis, 1950
  • « Manuel d'archéologie punique », coll. des manuels d'archéologie et d'histoire de l'art, éd. A. et J. Picard et Cie, Paris, 1970-1976
    • tome I : Histoire et archéologie comparées - Chronologie des temps archaïques de Carthage et des villes phéniciennes de l'ouest (1970)
    • tome II : La civilisation carthaginoise - Les réalisations matérielles (1976, posthume)

Parmi les nombreux articles parus dans des périodiques, il faut citer :

  • « Les tombes du Jbel Mlezza » (en collaboration avec Ernest Gobert), Revue tunisienne, 1939
  • « Le sanctuaire punique de Sousse », Revue africaine, 1947
  • « Un sanctuaire pré-carthaginois sur la grève de Salammbô », Revue tunisienne, 1948
  • « Fouilles puniques à Tipasa », Revue africaine, 1949

Notes et référencesModifier

  1. « Pierre Cintas (1908-1974) », sur data.bnf.fr (consulté le 5 avril 2019)

Liens externesModifier