Pierre Calungsod

Pierre Calungsod
Image illustrative de l’article Pierre Calungsod
Vitrail de l'École de la cathédrale de l'Immaculée Conception, Cubao, Quezon City, Philippines.
Saint, martyr
Naissance 1654
Ginatilan, Cebu, Capitainerie générale des Philippines, Empire espagnol
Décès   (18 ans)
Tumon, Guam
Nationalité Philippins
Vénéré à Sanctuaire Archidiocésain Cathédrale de Saint Pierre Calungsod, Cebu, Philippines
Béatification
par Jean-Paul II
Canonisation 21 Octobre 2012
par Benoît XVI
Vénéré par Église catholique
Fête 2 avril
Attributs palme du martyre

Pierre Calungsod (Ginatilan, 1654 - Guam, ) est un jeune catéchiste philippin, mort martyr en mission dans les iles Mariannes. Il est reconnu saint par l'Église catholique et commémoré avec les autres martyrs des îles Mariannes le .

BiographieModifier

On sait peu de choses de la vie de Pierre avant son travail comme jeune catéchiste. Il naît à Ginatilan dans la province de Cebu. Il fait ses études dans une école jésuite, peut-être à Tanay (dans le Negros oriental). La formation de catéchiste comprend l'étude de la langue espagnole, du Chamorro, et l'acquisition de compétence telles que le dessin, le chant, la menuiserie et tout ce qui est nécessaire au travail de missionnaire itinérant.

À partir de 1668 il accompagne et devient le fidèle assistant du père Diego de San Vitores envoyé évangéliser l'archipel des Mariannes, une œuvre financée par la régente espagnole Marie Anna d'Autriche.

En 1672, Pierre et ses compagnons sont tués par un chef des Chamorros sur l'île de Guam, pour avoir baptisé sa fille contre sa volonté[1]. Pedro aurait pu échapper à la mort mais il préféra rester aux côtés du père de San Vitores et de ses compagnons. Après l'assassinat, son corps est jeté à la mer.

Béatification et canonisationModifier

Un mois après le martyre de San Vitores et de Calunsod, un processus de béatification est initié mais seulement pour San Vitores. Les troubles politiques et religieux retardent puis interrompirent le processus. Lorsque Hagåtña prépare son 20e anniversaire en tant que diocèse en 1981, la cause de béatification de Padre Diego Luís de San Vitores ouverte en 1673 est redécouverte dans de vieux manuscrits et relancée jusqu'à la béatification définitive de San Vitores, le . Cela donne une reconnaissance à Calungsod, ouvrant la voie à sa propre béatification[2].

Le pape Jean-Paul II le déclare bienheureux le et le pape Benoît XVI le canonise le .

Il est fêtée le 2 avril selon le Martyrologe romain[3].

Notes et référencesModifier

  1. Un charlatan, jaloux de l'influence des missionnaires avait répandu le bruit que l'eau du baptême empoisonnait ceux qui la recevaient. Comme plusieurs bébé baptisés in articulo mortis, étaient décédés, la rumeur gagna en crédit, au point que le baptême était vu par certains comme un 'mauvais sort' jeté par le missionnaire sur une personne.
  2. « PhilPost CV and EV regional offices merged » (consulté le )
  3. « Saint Pedro Calungsod », sur nominis.cef.fr (consulté le )

Voir aussiModifier

Liens ExternesModifier