Pierre Barthélémy (journaliste)

journaliste scientifique français
Pierre Barthélémy
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Site web

Pierre Barthélémy, né en 1967, est un journaliste français spécialisé dans les sciences.

BiographieModifier

FormationModifier

Né en 1967[1], Pierre Barthélémy est diplômé du Centre de formation des journalistes de Paris (CFJ, promotion 1992)[2].

CarrièreModifier

Il entre au Monde en 1992 et y devient journaliste scientifique en 1996. Il effectue de nombreux reportages sur des lieux de science et notamment à la ferme des corps de Knoxville dans le Tennessee[3], article qui lui a valu le prix du Témoin-Marc Dupont du jeune journaliste en 2001 [4].

En 2005, son ouvrage Le Code Voynich paraît aux éditions Jean-Claude Gawsewitch. Il est consacré au manuscrit chiffré du même nom [5] dont il publie le premier fac-similé. En 2007, il devient chef du service Science et Environnement du Monde. En 2008, il crée les pages « Planète » [6] consacrées aux questions environnementales avant de quitter, « en désaccord avec ses employeurs »[7], le quotidien. En 2009, il est rédacteur en chef du mensuel Science et Vie [3]. Journaliste indépendant entre 2010 et 2015, il a fait son retour au Monde en [8].

Il est le fondateur et l'auteur du blog Passeur de sciences sur le site du Monde[9], qui a, en 2015, reçu deux Golden Blog Awards : meilleur blog dans la catégorie Science-Recherche et meilleur blog de l'année. De 2011 à 2017 il a également tenu la chronique « Improbablologie » publiée chaque semaine dans le supplément « Science et Médecine » du Monde. Trois recueils de ces chroniques ont été publiés aux éditions Dunod, dont les Chroniques de science improbable, qui sont récompensées par le prix Le goût des sciences 2013[10]. En 2018, certaines chroniques ont été adaptées en BD par l'illustratrice Zoé Thouron [11].

En 2017, il suscite la polémique en insérant des erreurs dans un article créé par lui, Léophanès, pour tester selon lui la manière dont les erreurs sont corrigées sur Wikipédia en français[12],[13],[14],[15].

Jeu d'échecsModifier

Joueur d'échecs amateur[5], il a tenu la rubrique consacrée à ce jeu dans Le Monde, ainsi que deux blogs intitulés « Cases blanches, Cases noires »[3] et « Échecs Info ». Depuis 1993, il a couvert plusieurs championnats du monde et trois matches entre l’homme et l’ordinateur [5].

Il a interviewé et fait le portrait de plusieurs grands joueurs d’échecs et champions du monde tels qu'Anatoli Karpov, Garry Kasparov, Vladimir Kramnik, Magnus Carlsen[5].

HommageModifier

L'astéroïde de la ceinture principale (28248) Barthélémy[16], découvert en 1999, lui est dédié par ses découvreurs en 2015.

En , il reçoit, pour son blog et son travail de vulgarisation, le Prix de la ville de Royan[17].

En 2018, il a été récompensé par une Plume d'or de l'économie et du droit pour un article consacré à la législation en matière spatiale [18]. Il avait déjà été distingué par une Plume d'argent lors de l'édition 2016 pour un article sur l'utilisation d'Amazon Mechanical Turk par des chercheurs [19].

OuvragesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Notice BnF.
  2. « Liste complète - Association des anciens élèves du Centre de Formation des Journalistes », sur reseaucfj.com (consulté le ).
  3. a b et c « Pierre Barthélémy, journaliste en décalage », sur knowtex.com, (consulté le ).
  4. « Biographie de Pierre Barthélémy », sur futura-sciences.com (consulté le ).
  5. a b c et d « Interview de Pierre Barthélémy », sur ECHECS Mag, (consulté le ).
  6. « Pierre Barthélémy », sur Slate.fr (consulté le ).
  7. Stéphane Urbajtel, « Pierre Barthélémy ramène sa science à Cognac », sur charentelibre.fr, .
  8. « Sciences / medias : Barthélémy titularisé au Monde.fr », sur @rrêt sur images (consulté le ).
  9. Blog de Pierre Barthélémy sur LeMonde.fr.
  10. a et b « Remise du prix Le goût des sciences 2013 - ESR : enseignementsup-recherche.gouv.fr », sur www.enseignementsup-recherche.gouv.fr (consulté le ).
  11. « Les Improbablologies - Bandes dessinées - JUNGLE », sur Editions Jungle (consulté le )
  12. « Léophane, la notice canular qui révèle les failles de Wikipédia », sur arretsurimages.net, .
  13. Jérémie Maire, « Qu'est-ce qu'une source fiable sur Wikipedia, et pourquoi le “Daily Mail” en est exclu ? », sur telerama.fr, — cf. l'encart « Quand un journaliste du Monde tente un canular sur Wikipedia ».
  14. « Comment le blog Passeur de sciences a réussi à berner l'encyclopédie participative Wikipédia », sur francetvinfo.fr, .
  15. Thierry Noisette, « Un journaliste bloqué sur Wikipédia : le canular, cette idée moisie », sur nouvelobs.com, .
  16. (en) « (28248) Barthelemy », sur le site du Centre des planètes mineures (consulté le ).
  17. « Philippe Ravon et Didier Colus rejoignent l'Académie de Saintonge », sur nicolebertin.blogspot.fr (consulté le ).
  18. Business & Legal Forum, « BUSINESS & LEGAL MEDIA AWARDS - Business & Legal Forum », sur www.businessandlegalforum.eu (consulté le )
  19. « Les Plumes de l'économie et du droit 2016 »

Liens externesModifier