Ouvrir le menu principal

Pierre-Noël Mayaud

prêtre catholique français
Pierre-Noël Mayaud
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 82 ans)
Nationalité
Activité
Autres informations
Religion
Ordre religieux
Distinction

Pierre-Noël Mayaud, né le à Saumur, mort le [1], était un prêtre jésuite, géophysicien et historien des sciences. Il reçut la médaille d'argent du CNRS en 1979, ainsi que le prix Fernand Holweck de l'Académie des sciences en 1983.

Sommaire

BiographieModifier

Pierre-Noël Mayaud entre dans la Compagnie de Jésus en 1941, et suit parallèlement à sa formation des études universitaires de physique. Alors qu'il se prépare à prendre la responsabilité de l'observatoire astronomique de Shanghai géré par les Jésuites, il est invité à faire partie de missions polaires en Terre Adélie. En tant que géophysicien, Pierre-Noël Mayaud a étudié notamment les composantes des variations temporelles du champ géomagnétique externe.

Selon Jean-Louis Le Mouël et Vincent Courtillot, ancien directeur et directeur de l'Institut de physique du globe de Paris, membres de l'Académie des sciences, « Pierre-Noël Mayaud était le chercheur qui avait la connaissance la plus vaste, la plus approfondie, de la superposition complexe de phénomènes divers qu'est le champ géomagnétique d'origine externe » (Le Monde, ).

À partir de 1978, il se consacre à la demande la Compagnie de Jésus à l'histoire et la philosophie des sciences. Il deviendra l'un des plus grands spécialistes de l'« affaire Galilée, » poursuivant pendant vingt ans un travail monumental, aboutissant en 2005 à la publication de l'ouvrage Le Conflit entre l'astronomie nouvelle et l'Écriture sainte aux XVIe et XVIIe siècles : un moment de l'histoire des idées autour de l'affaire Galilée, une somme de plus de 3000 pages couronnée par un prix de l'Académie des sciences morales et politiques[2].

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Bibliographie [3]Modifier

  • Activité magnétique dans les régions polaires, thèse de doctorat, 1955
  • Terre Adélie, 1951-1952; magnétisme terrestre, Expéditions polaires françaises 1954-1955
  • Indices Kn, Ks et Km, 1964-1967, Éditions du CNRS 1968
  • A hundred year series of geomagnetic data 1868-1967, International Union of Geodesy and Geophysics 1973
  • Le Problème de l'individuation, recueil d'articles, Vrin 1991, avec Annie Bitbol-Hespériès
  • La condamnation des livres coperniciens et sa révocation à la lumière de documents inédits des Congrégations de l'Index et de l'Inquisition, Université Grégorienne, 1997[4]
  • Le conflit entre l'astronomie nouvelle et l'écriture sainte aux XVIe et XVIIe siècles : un moment de l'histoire des idées : autour de l'affaire Galilée, Paris, H. Champion, (ISBN 9782745311269)

Notes et référencesModifier