Ouvrir le menu principal

Pierre-Jules-César de Rochechouart

homme d'Église français

Pierre-Jules-César de Rochechouart
Image illustrative de l’article Pierre-Jules-César de Rochechouart
Pierre-Jules-César de Rochechouart
Biographie
Naissance
Montigny
Décès
Montigny
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale
Évêque de Bayeux
Évêque d'Evreux
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Pierre-Jules-César de Rochechouart ( - ) un homme d'Église français du XVIIIe siècle.

BiographieModifier

Appartenant à une famille de la haute noblesse, Pierre-Jules-César de Rochechouart est né le au château de Montigny. D’abord vicaire général de Louis-Gaston Fleuriau d’Armenonville, évêque d’Orléans, frère de Joseph Fleuriau d'Armenonville garde des sceaux de France, il devint en 1724 prieur commendataire du prieuré Saint-Lô de Rouen. Nommé évêque d'Evreux le 1er septembre 1733, préconisé le 2 décembre, il se fit sacrer le 21 mars 1734 par son métropolitain, le cardinal de Saulx-Tavannes, les coconsécrateurs étant Claude de Saint-Simon, évêque de Metz et Léonor de Goyon de Matignon, évêque de Coutances. Par la suite, il fut notamment le coconsécrateur de son cousin, le cardinal de Rochechouart, lorsqu’il fut sacré évêque de Laon. Il devint également en 1738, abbé de l’abbaye de Bonnecombe, puis de l’abbaye de Conches, dans son diocèse.

À Évreux, il se préoccupa de liturgie et de la formation des fidèles en faisant éditer un nouveau bréviaire, ainsi que de la formation de son clergé en créant un petit séminaire. Défenseur des jésuites, il se signala par sa volonté de faire appliquer la bulle Unigenitus condamnant les jansénistes, en faisant interdire de donner les sacrements à ceux qui refuseraient d’appliquer les préceptes de la bulle. Cette attitude donna lieu à un arrêt du parlement de Normandie en août 1753 lui ordonnant de cesser de faire appliquer cette consigne. La politique de ce parlement était en effet favorable aux jansénistes, et très hostile aux jésuites. Cette décision annonce la série d’arrêts défavorables à la compagnie de Jésus sous la présidence de Armand Thomas Hue de Miromesnil.

À la suite de cette affaire, il fut nommé évêque de Bayeux le 18 août 1753, et préconisé le 26 septembre. À son nouveau poste, il s’intéressa également à la formation de ses fidèles en faisant éditer un missel. Sur les plans social et culturel, il fournit des emplois aux ouvriers de la région en faisant rénover l’évêché en 1768 puis en faisant construire un nouvel autel pour la cathédrale en 1771. Il se démit de son évêché et de ses abbayes en 1776 et mourut le à Montigny où il s’était retiré.

Il est inhumé dans la crypte de l’église de cette commune où est inscrite l’inscription suivante :

« Monument érigé à la mémoire de Monseigneur Pierre Jules César de Rochechouart, ancien évêque de Bayeux, né à Montigny en 1698, mort au même lieu en 1781, par Mr Rathoin, curé de Montigny avec le concours de MMrs Martin, Caget, Boisquillon, anciens curés de la paroisse et de MMrs Roux, Loiseau, Chambon, Fleureau, Verger, prêtres nés à Montigny. 1875. Sous cette pierre repose le corps du bon évêque le plus illustre des enfants de Montigny.»

Une messe du centenaire de sa mort fut célébrée à Montigny le 23 août 1882.

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

  • Père Armand de la Compagnie de Jésus, Les évêques et les archevêques de France depuis 1682 à 1801, Mamers, A. Picard Frères, 1889.
  • Abbé J. Laffetay, Histoire du diocèse de Bayeux aux XVIIIème et XIXème siècle, Bayeux, Delarue, 1855.
  • Alphonse Chasset, Histoire des évêques d’Évreux, Évreux, L. Tavernier, 1907.
  • Amable Floquet, Histoire du Parlement de Normandie, Rouen, Édouard Frère, 1842.
  • François-Alexandre Aubert de la Chesnaye-Desbois, Dictionnaire de la Noblesse, tome XII, Paris, Anto*/ ine Boudet, 1781.
  • G. Briard, Catéchisme abrégé de la foy et de la doctrine chrétienne, Bayeux, 1756.
  • Breviarium Ebroicense, Évreux, 1737.

Notes et référencesModifier