Pic à dos rouge

espèce d'oiseaux

Dinopium javanense

Le Pic à dos rouge (Dinopium javanense) est une espèce d'oiseaux de la famille des Picidae.

RépartitionModifier

Son aire de répartition s'étend sur l'Inde, le Bangladesh, la Birmanie, la Chine, le Viêt Nam, le Cambodge, le Laos, la Thaïlande, la Malaisie, Singapour, Brunéi, l'Indonésie et les Philippines.

HabitatModifier

Le pic à dos rouge vit dans les forêts tropicales secondaires clairsemées. On le trouve aussi dans les bois de feuillus, les broussailles et les mangroves.

Il aime les forêts de teck et les parcelles de pins à des altitudes plus élevées.

Il adore les plantations de cocotiers, les terres cultivées, les jardins et les parcs.

DescriptionModifier

Ce pic mesure de 28 à 32 cm et pèse de 67 à 100 g.

NutritionModifier

Le pic à dos rouge est insectivore.

Il se nourrit principalement d'insectes et d'invertébrés.

Son régime assez varié comprend des fourmis, des larves d'insectes, des petits scorpions, des cafards et d'autres espèces de coléoptères xylophages.

ReproductionModifier

Le pic à dos rouge creuse un nid dans un tronc à une hauteur qui varie de 2 à 10 mètres au-dessus du sol. Ce nid est souvent placé en dessous de 5 mètres dans une vieille souche située en milieu ouvert.Un arbre fruitier ou un palmier fait le plus souvent l'affaire.

Il pond de 2 ou 3 œufs.

TaxinomieModifier

Suivant les travaux de Collar (2011), le Congrès ornithologique international sépare l'ancienne sous-espèce D. j. everetti de cette espèce, et l'élève au rang d'espèce à part entière, Dinopium everetti (Tweeddale, 1878).

Liste des sous-espècesModifier

D'après la classification de référence (version 5.1, 2015) du Congrès ornithologique international, cette espèce est constituée des sous-espèces suivantes (ordre phylogénique) :

  • Dinopium javanense malabaricum Whistler & Kinnear, 1934
  • Dinopium javanense intermedium (Blyth, 1845)
  • Dinopium javanense javanense (Ljungh, 1797)
  • Dinopium javanense exsul (Hartert) 1901
  • Dinopium javanense borneonense (Dubois, 1897)

AnnexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Collar, N.J. (2011), « Species limits in some Philippine birds including the Greater Flameback Chrysocolaptes lucidus », Forktail, vol. 27, p. 29-38.