Ouvrir le menu principal
Phyllostachys aurea à Ōsaka

Le Phyllostachys aurea est une espèce de bambou appartenant au genre Phyllostachys. Originaire de la Chine, il a été introduit il y a fort longtemps au Japon et à Formose.

AppellationsModifier

Au Japon il est appelé « gazan-chiku », ou « hotei-chiku », dont la traduction en français donne « bambou du royaume des fées ».

DescriptionModifier

 
Sur le bambou de droite, empilement de nœuds caractéristique de certains Phyllostachys aurea

Les Phyllostachys se caractérisent par 2 branches de taille inégale aux nœuds de leurs chaumes. Un sillon sur l'entre-nœud est également présent.

Phyllostachys aurea peut être difficile à identifier car il possède des caractéristiques de croissance variables selon l'exposition. À l'ombre complète, les chaumes restent verts. En plein soleil, les chaumes virent lentement au jaune au cours des une ou deux premières années, puis vers l'orangé au fur et à mesure qu'ils vieillissent.

Il forme des touffes denses et un feuillage vert clair très fourni. Les feuilles ont tendance à croître tout le long du chaume et n'ont pas de lignes ou de stries. Dans des conditions idéales, ces bambous peuvent atteindre 30 mètres de hauteur et 3 à 4 cm de diamètre.

La meilleure façon d'identifier cette espèce réside en ses nœuds empilés et comprimés qui sont parfois visibles à la base des chaumes. Ces excroissances internodales comprimées sont appelés «écaille de tortue»[1].

Peu traçant, il est caractérisé par des pousses comestibles et peut résister à des températures de l'ordre de −20 °C. L'espèce peut se développer agressivement si rien n'est fait pour la contenir. Ce bambou est répertorié comme une plante invasive dans de nombreux pays.

UtilisationModifier

C'est un des bambous les plus utilisés dans le monde entier pour son bel aspect ornemental. On en fait notamment des haies denses.

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

Références taxinomiquesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier