Philippe de Lorraine-Florange

évêque de Metz

Philippe de Lorraine ou Philippe de Florange, mort le , fut évêque de Metz de 1261 à 1263.

Philippe de Lorraine-Florange
Fonction
Évêque de Metz
-
Biographie
Naissance
Date et lieu inconnusVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata
Lieu inconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Famille

BiographieModifier

Arrière-petit-fils du duc Simon Ier de Lorraine et d'Adélaïde de Supplimbourg, il était fils de Philippe de Lorraine, seigneur de Florange, et de Mathilde. Son père était lui-même fils de Robert de Lorraine, seigneur de Florange et d'Euphémie.

En 1237, Philippe de Florange fut élu prévôt de la collégiale de Saint-Dié, puis devint avant 1260 trésorier de l'église de Metz.

À la mort de son cousin Jacques de Lorraine, évêque de Metz, le , il est élu par une partie des chanoines pour lui succéder, mais il se trouve face à Thibaut de Porcellets[1] soutenu par les autres chanoines.

Il est soutenu et sacré par archevêque de Trèves, mais l'autre candidat, soutenu par Thiébaut II, comte de Bar, en appelle au pape et l'accuse de simonie. Philippe négocie avec le comte de Bar et, fin 1263, place son diocèse sous la protection du celui-ci.

C'est au tour de Ferry III, duc de Lorraine, d'en être irrité et d'en appeler à son tour au pape Urbain IV. Celui-ci notifie à Philippe l'irrégularité de son élection en indiquant que du fait de son extrême ignorance, il est indigne de l'épiscopat. Guillaume de Traînel est nommé à sa place, mais il reste trésorier de Metz et se retire dans ses possessions.

Notes et référencesModifier

SourcesModifier

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Michel Parisse, Arnaud Hari, Catalogue historique des évêques de Metz.Le Moyen Âge, LAMOP, Paris, 2015, p. 37 (lire en ligne)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Philippe de Lorraine-Florange sur Saarländische Biografien