Philippe Mion

compositeur français
Philippe Mion
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
Mouvement

Philippe Mion (, Tournan-en-Brie, France) est un compositeur de musique électroacoustique résidant à Paris, France.

Eléments biographiquesModifier

Né en 1956, Philippe Mion est, enfant, choriste et guitariste. En 1974, il laisse ses études scientifiques et opte pour la musique, en poursuivant des études musicales au Conservatoire national supérieur de musique de Paris, où il est prix de composition, en 1977), puis des études de musicologie à la Sorbonne[1]

Tout d'abord stagiaire et membre occasionnel[2] , il devint un collaborateur permanent du Groupe de recherches musicales de 1977 à 1989. Il est également producteur à Radio France de 1979 à 1982, et interprète d'oeuvres acousmatiques. Il reste attaché aux idées particulières sur la recherche musicale, et à l'expérimentation musicale héritée de la musique concrète. Il a composé de la musique pour ballet, de la musique sur support, de la musique mixte, et des œuvres pour instruments ou pour des ensembles de live electronic[1].

DiscographieModifier

Liste d'œuvresModifier

  • 1980 - Soupçon-délice
  • 1984 - L'Image éconduite (d'après Apparitions-Disparitions d'Henri Michaux)
  • 1985 - Statue
  • 1993 - Léone (opéra : 6 chanteurs solistes et partie électroacoustique)[5]
  • 1994-1995 - Confidence
  • 1997 - Des jambes de femmes tout le temps
  • 1999 - Si c'était du jour...

Liens externesModifier

RéférencesModifier

  1. a et b « Biographie de Philippe Mion », sur cdmc.asso.fr
  2. Jacques Lonchampt, « Ferrari et Parmegiani à la Semaine du G.R.M. », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  3. Je joue pour faire de la fumée; L’image éconduite (lire en ligne)
  4. (en) « Éole Records - Studio éole », sur www.studio-eole.com, (consulté le )
  5. « Un festival de créations " sans frontières " », Le Monde,‎ (lire en ligne)