Petko Karavelov

personnalité politique bulgare

Petko Stoichev Karavelov (Bulgare: Петко Каравелов) (né le à Koprivshtitsa , mort le à Sofia) est un homme politique bulgare. Il est Premier ministre de Bulgarie à quatre reprises en , en , en et en .

Petko Karavelov

BiographieModifier

Il fait des études secondaires en Grèce puis en 1864 des études supérieures d'histoire, de philologie et de droit à Moscou où il rejoint son frère l'écrivain Lyuben Karavelov. Il rejoint le parti libéral et prend part à la guerre russo-turque en 1877. Il est nommé par l'administrateur russe en 1878 après le traité de San Stefano vice-gouverneur de la ville de Vidine puis de Tarnovo[1]. Il épouse en la traductrice et militante féministe Ekaterina Karavelova. À la suite du coup de force en 1881 qui donne les pleins pouvoirs au prince Alexandre I de Bulgarie, il s'exile avec sa famille en Roumélie orientale et y exerce pendant deux ans le métier d'instituteur à Plovdiv. En pendant son deuxième mandat de chef du gouvernement il réalise la réunification de la Principauté de Bulgarie et de la Roumélie. En 1886 à la suite de l'abdication du prince Alexandre, la régence est instaurée et Karavelov co-dirige un nouveau gouvernement avec le prince régent Stefan Stambolov. Il démissionne quatre jours plus tard pour mésentente avec Stambolov qu'il juge trop autoritaire. En 1888 il fonde une revue « La bibliothèque Saint-Clément ». En 1891 à la suite de l'assassinat par méprise de Hristo Beltchev ministre des finances, il est jeté en prison, jugé et condamné à cinq ans de prison. Il est nommé premier ministre le par le prince Ferdinand I de Bulgarie.

Notes et référencesModifier

  1. R.J. Crampton Bulgaria Oxford University Press 2007 p. 102 (ISBN 978-0-19-820514-2)