Petites Cyclades

île grecque

Les Petites Cyclades
Archipel des Petites Cyclades 
Carte des petites Cyclades
Carte des petites Cyclades
Géographie
Pays Drapeau de la Grèce Grèce
Archipel Îles Égéennes, les Cyclades
Localisation Mer Égée (mer Méditerranée)
Coordonnées 36° 54′ N, 25° 36′ E
Nombre d'îles 8 îles et plusieurs îlots et rochers
Île(s) principale(s) Iraklia, Schinoussa, Donoussa, les Koufonissia (Kato Koufonissi et Epano Koufonissi), Kéros et les Andikeri (Andikeros et Drima)
Géologie Île continentale, récifs, bancs de sable
Administration
Périphérie Égée-Méridionale
District régional Naxos
Dème Naxos et Petites Cyclades
Autres informations
Découverte Préhistoire
Fuseau horaire UTC+02:00
Géolocalisation sur la carte : [[Modèle:Géolocalisation/Petites Cyclades]]
[[Fichier:Modèle:Géolocalisation/Petites Cyclades|280px|(Voir situation sur carte : [[Modèle:Géolocalisation/Petites Cyclades]])|class=noviewer]]
Les Petites Cyclades
Les Petites Cyclades
Géolocalisation sur la carte : Grèce
(Voir situation sur carte : Grèce)
Les Petites Cyclades
Les Petites Cyclades
Cyclades

Les petites Cyclades forment un archipel de petites îles grecques au sud de Naxos entre les îles d'Ios et d'Amorgos. Il est constitué de six îles principales : Iraklia, Schinoussa, Donoussa, les Koufonissia (Kato Koufonissi et Epano Koufonissi), Kéros et les Andikeri (Andikeros et Drima) et d'une vingtaine d'îlots.

Aujourd'hui seules Iraklia, Schinoussa, Donoussa et Epano Koufonissi sont habitées. Les petites Cyclades appartiennent à l'archipel des Cyclades ; administrativement, elles dépendent de Naxos.

HistoireModifier

Au cours de la dernière période glaciaire, la plupart des îles des Cyclades étaient unies en une unique masse continentale. Après que le niveau de la mer ait augmenté vers 9000 avant JC, la mer Égée a inondé cette masse continentale pour former les nombreuses petites îles: l'archipel acquiert alors sa forme moderne[1].

Toutes ces îles étaient habitées durant l'Antiquité comme en témoignent les ruines et tombes retrouvées. Elles furent désertées par la suite, servant de lieux de pâturage; toutes sauf Donoussa appartenaient au monastère de la Chozoviotissa d'Amorgos[2]. Elles furent progressivement colonisées par des habitants d'Amorgos à partir du XVIIIe siècle, l'habitat finissant par devenir permanent au XIXe siècle, surtout suite à l'expropriation d'une partie des terres du monastère après la guerre d'indépendance. Elles acquirent successivement leur autonomie administrative à partir des années 1920.

Îles principalesModifier

Île Surface (Km2) Population (2011)
Iraklia 18.1 141
Kéros 15.0 0
Donoussa 13.7 167
Schinoussa 8.1 256
Epano Koufonissi 5.8 399
Kato Koufonissi 3.9 0
Andikeros 1.1 0
Drima 1.1 2

AnnexesModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

  1. « Geomorphology », ime.gr (consulté le 4 juillet 2015)
  2. « History Culture », smallcyclades.com (consulté le 4 juillet 2015)