Penouel — Face de Dieu, est un lieu non loin de Souccot, à l'est du Jourdain et au nord du Jabbok. Il est aussi appelé Peniel ou Penuel, signifiant "J'ai vu un être divin face à face, et ma vie est préservée".

Ce qu'en dit la BibleModifier

C'est là que Jacob lutte (Gen. 32:24-32) "avec un homme" (dont Os. 12:4 parle comme "l'ange", et Jacob lui-même comme de Dieu — ou d'un être divin) "jusqu'à l'aube". C'est à ce lieu que Jacob a reçu le nom de Israël (Genèse 32:28 : Il dit encore : ton nom ne sera plus Jacob, mais tu seras appelé Israël ; car tu as lutté avec Dieu et avec des hommes, et tu as été vainqueur). Une ville fut ultérieurement construite sur le site (Juges 8:8 ; 1 Rois 12:25). Les hommes de l'endroit refusèrent de porter assistance à Gideon et sa petite armée lorsqu'ils poursuivaient les Midianites (Juges 8:1-21). À son retour, Gideon battit les hommes et rasa la tour de garde de l'endroit. Les juifs ont pour tradition de relire annuellement ce récit à l'occasion de la Vayishla'h.

Identification du lieuModifier

Jusqu’en 1970, les exégètes de la Bible ont associé Penouel aux sommets jumeaux de Tulul adh-Dhahab (en), actuellement en Jordanie. L’archéologue israélien contemporain Israël Finkelstein a suggéré de voir les sommets jumeaux comme deux sites distincts qui, pendant l’antiquité, ont probablement présenté des noms différents. Il a suggéré d’identifier la colline occidentale, plus grande (Tell edh-Dhahab al-Gharbi) avec Mahanaim et la colline orientale (Tell edh-Dhahab esh-Sharqi) avec Penouel[1].

Penuel en BelgiqueModifier

Une communauté chrétienne anime un lieu du Brabant wallon (Belgique) appelé colline de Penuel", en référence à ce récit.

SourcesModifier

Genèse 32 verset 30 : "Jacob appela ce lieu du nom de Peniel, car, dit-il, j'ai vu Dieu face à face, et mon âme a été sauvée."

  • L'en.wiki, qui se réfère à l'encyclopédie Eastons

Notes et référencesModifier

  1. Israel Finkelstein, Oded Lipschits et Ido Koch, Ugarit-Forschungen ; Band 43 (2011), [Erscheinungsort nicht ermittelbar], , 146 p. (ISBN 978-3-86835-086-9, OCLC 1101929531, lire en ligne), « The Biblical Gilead: Observations on Identifications, Geographic Divisions and Territorial History. »