Peñón de Guatapé

Le Peñón de Guatapé, aussi appelé Piedra del Peñol, est un monolithe de 220 mètres de haut situé à Guatapé, dans le département d'Antioquia, en Colombie.

Peñón de Guatapé
Vue du Peñón de Guatapé.
Vue du Peñón de Guatapé.
Géographie
Altitude 2 135 m
Massif Cordillère Centrale (Andes)
Coordonnées 6° 13′ 10″ nord, 75° 10′ 43″ ouest
Administration
Pays Drapeau de la Colombie Colombie
Département Antioquia
Ascension
Première Luis Villegas, Pedro Nel Ramírez et Ramón Díaz en juillet 1954
Voie la plus facile Escalier
Géologie
Âge 70 millions d'années[1]
Roches Granite
Type Monolithe
Géolocalisation sur la carte : Antioquia (relief)
(Voir situation sur carte : Antioquia (relief))
Peñón de Guatapé
Géolocalisation sur la carte : Colombie
(Voir situation sur carte : Colombie)
Peñón de Guatapé

ToponymieModifier

Les Tahamí, qui occupaient auparavant la région, vénéraient le rocher et l'appelaient mojarrá ou mujará (« rocher, pierre »).

GéographieModifier

Le Peñón de Guatapé mesure au total 380 mètres dont 220 hors de terre, pour un volume de 4 685 000 m3 et un poids estimé à 10 millions de tonnes. En son point le plus élevé, à l'aplomb de la face sud-est, il culmine à 2 135 mètres d'altitude. Il y règne une température moyenne de 18 °C[1].

Sa roche est composée de quartz, de feldspath et de mica. Il contient plusieurs fissures, dont une où un escalier de 740 marches a été installé pour atteindre le sommet.

HistoireModifier

Le rocher aurait été escaladé en par un groupe d'amis, à l'instigation d'un prêtre local. Luis Villegas, Pedro Nel Ramírez et Ramón Díaz auraient gravi le monolithe en cinq jours, en utilisant des bâtons qu'ils fixaient contre la paroi rocheuse[2],[3]. Une statue de Luís Eduardo Villegas López est dressée au sommet.

Une nouvelle espèce de plante, appelée Pitcairnia heterophylla par un scientifique allemand, a été découverte au sommet du rocher.

 
Lettres peintes sur le Peñón.

Le nom Guatapé devait être inscrit en peinture blanche en 1988 en lettres de trente mètres de haut, en accord entre le maire et le propriétaire. Cependant cette initiative n'est pas soutenue, il est interdit de peindre ou d’écrire sur les attractions touristiques naturelles. Les travaux sont interrompus et seul le début, c'est-à-dire GI, est tracé[4].

TourismeModifier

Le Peñón de Guatapé constitue l'une des principales attractions touristiques de la ville de Guatapé[5]. Il a été classé comme Monument national par le gouvernement colombien dans les années 1940[1].

Au sommet du monolithe, accessible par un escalier, a été construit un point d'observation d'où l'on peut voir la région alentour, et en particulier le lac El Peñol.

Deux autres monolithes de moindres dimensions, et non aménagés, se situent à proximité : le Peñolcito et la Piedra de El Marial[6].

Notes et référencesModifier

  1. a b et c (es) El Peñón de Guatapé
  2. (es) Alvaro Idarraga, El Zócalo, Guatapé, Museo Histórico de Guatapé, 2006
  3. « Découvrir Guatape - Et son fameux rocher »
  4. (es) « El significado de las Letras GI de la Piedra. »,
  5. (es) « Guatapé Antioquia », Turiscolombia
  6. Valerie, « La région de Guatapé et ses trois extraordinaires monolithes », sur VOYAGE ET LIBERTE, (consulté le )

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :