Pauline Guéna

écrivaine française

Pauline Guéna, née en , est une écrivaine et scénariste de télévision française.

Pauline Guéna
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Activités
Autres informations
Genres artistiques

BiographieModifier

ŒuvresModifier

- Prix Edmée-de-La-Rochefoucauld 2005[réf. souhaitée]
- Grand Prix des lectrices Elle « Document » 2015[5]

Comme collaboratriceModifier

  • Safia Otokoré, Safia, un conte de fées républicain, Paris, Éditions Robert Laffont, 2005, 244 p. (ISBN 2-221-10308-4)
  • Christian Lestavel, Nom de code, la Loutre, Paris, Éditions Robert Laffont, 2006, 246 p. (ISBN 2-221-10465-X)
  • Sakinat Amiralieva, Vivre libre avec ma fille, Paris, Éditions Robert Laffont, 2006, 211 p. (ISBN 2-221-10790-X)
  • Yoyo Maeght, La Saga Maeght, Paris, Éditions Robert Laffont, 2014, 333 p. (ISBN 978-2-221-13616-4)
  • Sophie Kasiki, Dans la nuit de Daech : confession d'une repentie, Paris, Éditions Robert Laffont, 2016, 235 p. (ISBN 978-2-221-19098-2)
  • Murielle Bolle, Briser le silence, Paris, Éditions Michel Lafon, 2018, 267 p. (ISBN 978-2-7499-3785-4)

ScénariosModifier

Notes et référencesModifier

  1. Valérie Marin La Meslée, « Légendes de Pannonica », sur Le Monde.fr, Le Monde, (ISSN 1950-6244, consulté le 22 février 2020).
  2. Mathilde Dondeyne, « « Que de l’oubli » de Pauline Guéna (Robert Laffont) - Elle », sur elle.fr, (consulté le 22 février 2020).
  3. Emmanuel Romer, « Pauline Guéna et Guillaume Binet, sur la piste des écrivains américains », sur La Croix, lacroix.journal, (consulté le 22 février 2020).
  4. Eric Neuhoff, « Une famille, un mobil-home, des écrivains US », sur Le Figaro.fr, lefigaro, (ISSN 0182-5852, consulté le 22 février 2020).
  5. Agathe Auproux, « Roman, document, polar: les lectrices de Elle ont rendu leur verdict 2015 », sur Livres Hebdo (consulté le 22 février 2020).
  6. Élise Karlin, « Mimi, la mauvaise fée de l'Elysée », sur LExpress.fr, lexpress, (consulté le 22 février 2020).
  7. Yann Perreau, « Avec son livre, Pauline Guéna nous plonge au cœur de la PJ », sur Les Inrocks, (consulté le 22 février 2020).

Liens externesModifier