Paul Tubert

homme politique français
Paul Tubert
Fonctions
Député
Maire
Sénateur (d)
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Paul René TubertVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Homme politique, militaireVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinction

Paul Tubert, né le à La Flèche dans la Sarthe et mort le à Clamart dans les Hauts-de-Seine, est le général de gendarmerie qui fut envoyé en 1945 en Algérie dans le but de rédiger un rapport sur le massacre de Sétif, à la demande du général de Gaulle.

BiographieModifier

Paul Tubert est un ancien résistant, membre depuis 1943 du Comité central provisoire de la Ligue des droits de l’homme (où siègent également René Cassin, Pierre Cot, Félix Gouin et Henri Laugier), membre de l’Assemblée consultative provisoire. Il fut par la suite maire d'Alger. Élu au Conseil de la République, par l'Assemblée nationale en décembre 1946, celui-ci le désigne pour être conseiller de l'Union française à partir de décembre 1947. Il est alors apparenté au groupe communiste de l'Assemblée de l'Union française, où il siège jusqu'en 1952[1]

Il est l'auteur d'Archers du Vieux Paris[2], de L'Homme de la rue et la politique du gouvernement[3], de L'Algérie vivra[4], L'Ouzbékistan, république soviétique[5].

Notes et référencesModifier

  1. Pierre Durand, Cette mystérieuse section coloniale. Le PCf est les colonies (1920-1962), éditions Messidor, 1986. Voir en p. 194-195 la composition du groupe communiste.
  2. Paris, Ed. des Presses universitaires, 1927
  3. Alger, Ed. Charlot, 1944
  4. Alger, Ed. Charlot, 1946
  5. Paris, Éditions du Pavillon, 1951

Liens externesModifier