Paul Topinard

médecin et anthropologue français

Paul Topinard, né le à Parmain (Val-d'Oise) et mort le à Paris, est un médecin et anthropologue français. Il a été directeur adjoint de laboratoire d’anthropologie de l’École pratique des hautes études et secrétaire général de la Société d'anthropologie de Paris.

Paul Topinard
Image dans Infobox.
Portrait photographique de Topinard dans la Pensée nouvelle.
Fonction
Secrétaire général
Société d'anthropologie de Paris
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Jouy-le-Comte (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Sépulture
Nationalité
Activités
Autres informations
Domaine
Maître
Distinctions
signature de Paul Topinard
Signature de Paul Topinard.

FamilleModifier

Marié avec Marie Duvivier, née le à Nanteuil-le-Haudouin (Oise), fille de Pierre Ernest Duvivier et de Pauline Eugénie Missa[1].

BiographieModifier

Paul Topinard obtint son doctorat en 1871. Très tôt, il renonça à la patientèle pour embrasser une nouvelle carrière dans l'anthropologie. Topinard assista aux cours du Muséum national d'histoire naturelle et travailla au Laboratoire de Paul Broca dont il fut un des premiers disciples. Celui-ci le fit élire associé de la Société d'anthropologie le . À la fin de 1869, il communiqua à la Société d'Anthropologie un premier mémoire sur Les Tasmaniens. L'année suivante il publia un nouveau mémoire consacré à La population indigène de Beskra. En 1872, Paul Topinard rédigea, au nom de la Commission permanente pour l'Océanie, un rapport qui devait asseoir sa réputation et Paul Broca l'attacha, en qualité de préparateur, à son laboratoire des Hautes Études.

Paul Topinard fut réfractaire aux prolongements idéologiques et politiques de l’anthropologie et il occupa une position marginale dans le mouvement anthropologique.

Paul Topinard fut officier de la Légion d'honneur[2].

Il est inhumé au cimetière du Père-Lachaise (8e division)[3].

PublicationsModifier

  • Quelques aperçus sur la chirurgie anglaise, Coccoz, 1860
  • « Étude sur les races indigènes de l'Australie », Bulletins de la Société d'anthropologie de Paris, vol. 7, no 1,‎ , p. 211-327 (lire en ligne).
  • L'Anthropologie, C. Reinwald, 1876, préfacé par Paul Broca
  • Éléments d'anthropologie générale, Delahaye et Lecrosnier, 1885
  • L'Homme dans la nature, Alcan, coll. «Bibliothèque scientifique internationale», 1891 réédité en 1991 par Jean-Michel Place
  • Science et foi. L'anthropologie et la science sociale, Masson, 1900

SourcesModifier

Notes et référencesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. « Archives départementales de l'Oise »
  2. « Ministère de la Culture, Base Léonore, cote LH/2613/30 »
  3. Paul Bauer, Deux siècles d'histoire au Père-Lachaise, Mémoire et Documents, , 867 p. (ISBN 978-2-914611-48-0), p. 750