Ouvrir le menu principal

Paul Simon (homme politique, 1886-1956)

avocat de formation, député du Finistère de 1913 à 1942
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Paul Simon et Simon.

Paul Simon
Illustration.
Fonctions
Député
[1][1]
Élection 13 avril 1913[1]
Réélection 26 avril 1914
16 novembre 1919
11 mai 1924
22 avril 1928
1er mai 1932
3 mai 1936[1]
Groupe politique Non-inscrits (1913-1919)
RDG (1919-1924)
Dém. (1924-1928)
DP (1928-1942)[1]
Prédécesseur Émile Villiers
Conseiller de la République
Groupe politique MRP
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Brest
Date de décès
Lieu de décès Paris

Paul Simon est un homme politique français, député du Finistère, puis conseiller de la République du Finistère et avocat. Il est né le à Brest et est décédé le à Paris. Il a été le directeur politique du quotidien rennais L'Ouest-Éclair et pris une part importante à la création de la démocratie chrétienne en Bretagne. Il a été fait chevalier de la Légion d'honneur.

Paul Simon, un avocat qui affiche ses convictions catholiques, d'abord élu au conseil municipal de Brest, puis conquiert, le 23 avril 1913, le siège de député dans la circonscription de Brest 2 qui était détenu jusqu'ici par la droite conservatrice en la personne d'Émile Villiers. Paul Simon est alors le plus jeune député de France.

Il est réélu député en 1914, 1919, 1924, 1928, 1932 et 1936.

Il fonde l'hebdomadaire politique Le Démocrate qui rassemble les premiers démocrates chrétiens du Finistère.

Il est aussi l'un des fondateurs du Parti démocrate populaire et participe à l'essor du quotidien, L'Ouest-Éclair, organe principal de la démocratie chrétienne en Bretagne et dans l'Ouest, dont il est directeur politique jusqu'en 1940.

Il vote contre les pleins pouvoirs au maréchal Pétain en 1940.

Il s'engage ensuite dans la Résistance et fait partie du Comité départemental de la Résistance de son département et est nommé à l'Assemblée consultative provisoire.

En 1946, il est élu conseiller de la République par l'Assemblée nationale, mais décide de ne pas se représenter aux élections au Conseil de la République en 1948.

Sommaire

BibliographieModifier

  • « Paul Simon (homme politique, 1886-1956) », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960 [détail de l’édition]
  • Jean Pascal, les députés bretons de 1789 à 1983, Paris, PUF, 1983.

Notes et référencesModifier

  1. a b c d et e « Paul Simon (1886-1956) », sur www.assemblee-nationale.fr (consulté le 9 juillet 2012)

Voir aussiModifier