Ouvrir le menu principal

Paul Pierret

archéologue français, spécialiste en égyptologie
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pierret.

Paul Pierret
Égyptologue
Image illustrative de l’article Paul Pierret
Stèle de Suti et Har, architectes à Thèbes, traduite en français par Paul Pierret, ouvrage de 1883
Pays de naissance Drapeau de la France France
Naissance
Rambouillet
Décès
Versailles
Nationalité Française
Autres activités Archéologue
Conservateur du département des Antiquités égyptiennes du musée du Louvre

Charles Paul Pierret, né le à Rambouillet et mort le [1] à Versailles, est un archéologue français, spécialiste en égyptologie.

BiographieModifier

Né à Rambouillet le 25 juin 1836, Charles Paul Pierret est le petit-fils de Jacques Joseph Aubry, maire de Rambouillet de 1834 à 1843. Il est le fils de Charles Joseph Pierret, musicien, compositeur et professeur de musique à Paris, et de Charlotte Sophie Aubry[2].

Il est le neveu de Savinien François Pierret (1798-1852), musicien et professeur de musique, dessinateur, lithographe et caricaturiste des milieux du théâtre[3].

Le 8 octobre 1879, il épouse à Versailles Jeanne Louise Marguerite Scapre, fille d'orfèvre, artiste peintre connue sous le nom de Jeanne Scarpre-Pierret[4].

Il décède à son domicile 4 rue Royale de cette ville le 10 janvier 1916 à l'âge de 79 ans, à la survivance de son épouse[5]. Il est inhumé au cimetière Saint-Louis de Versailles.

CarrièreModifier

Charles Paul Pierret débute sa carrière en 1867 comme attaché de conservation. Successeur de Jean-François Champollion et d'Emmanuel de Rougé, il devient le conservateur du département des Antiquités égyptiennes du musée du Louvre en 1873. Lors de la fondation de l'École du Louvre en 1882, il est le premier titulaire de la chaire d'égyptologie. Officier d'Académie, il est élevé en 1888 au titre de chevalier de la Légion d'honneur[6].

Sélection d'œuvresModifier

  • Catalogue de la salle historique de la galerie égyptienne, 1873 [1]
  • Essai sur la mythologie égyptienne, 1879 [2]
  • Le Panthéon égyptien, 1881 [3]
  • Le Livre des morts égyptiens : traduction complète d'après le papyrus de Turin et les manuscrits du Louvre accompagnée de notes et suivie d'un index analytique. 1882 [4]. 2e éd. : 1907 [5]

BibliographieModifier

  • Jean Gran-Aymerich et Évelyne Gran-Aymerich, « Les grands archéologues : Paul Pierret », in Archéologia, 1984, no 194, p. 77-79
  • Revue archéologique, 1916, I, 154 (notice nécrologique)

Notes et référencesModifier

  1. Notice d'autorité personne sur le site du catalogue général de la BnF
  2. Archives départementales des Yvelines, naissances Rambouillet, vue 32/274, acte n°49 du 25 juin 1836 : naissance de Charles Paul Pierret au domicile de son aïeul maternel, maire de Rambouillet. Profession du père : Dictionnaire des artistes de l'école française, au XIXe siècle, peinture, sculpture, architecture, gravure, dessin, lithographie et composition musicale par Charles Gabet, 1834, p.574, bibliothèque Généanet.
  3. Bulletin de la Société des amis des monuments parisiens ..., volume 1, par la Société des amis des monuments parisiens, p.208, mentionnant les portraits-charges, caricatures et la profession de musicien de Savinien Pierret. Généalogie, oeuvres et formation en lien sur Geneanet.
  4. Archives départementales des Yvelines, mariages Versailles, cote 4E5219, vue 127/170, acte n°247 : mariage entre Charles Paul Pierret, conservateur des musées nationaux et Jeanne Louise Marguerite Scapre. Parmi les témoins : François Denis Auguste Duchemin, sous régisseur du Palais de Rambouillet et Léon Perrault, artiste peintre dont l'épouse est l'élève.
  5. Archives départementales des Yvelines, Versailles, décès 1916, cote 4E7732, vue 10/321, acte n°43 : décès de Charles Paul Pierret.
  6. Dossier Légion d'honneur et liste d'ouvrages publiés par Charles Paul Pierret, sur la base Léonore, en lien.

Liens externesModifier