Ouvrir le menu principal

Passage Sainte-Avoie

chemin de Paris, France
(Redirigé depuis Passage Sainte-Avoye)

3e arrt
Passage Sainte-Avoie
Image illustrative de l’article Passage Sainte-Avoie
Vue depuis la rue du Temple.
Situation
Arrondissement 3e
Quartier Sainte-Avoye
Début 8, rue Rambuteau
Fin 62, rue du Temple
Morphologie
Longueur 80 m
Largeur 8,7 m
Historique
Création 1828
Géocodification
Ville de Paris 9028
DGI 8540

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Passage Sainte-Avoie
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

Le passage Sainte-Avoie (ou Sainte-Avoye) est une voie du 3e arrondissement de Paris, située dans le quartier du Marais. Il s'agit d'un passage privé qui n'est pas accessible au public.

Sommaire

Situation et accèsModifier

Le passage suit le tracé de l'enceinte de Philippe Auguste qui aurait coupé la rue Rambuteau actuelle face au débouché de la rue Pecquay, et qui sortait dans la rue du Temple actuelle entre les nos 60 et 62[1].

Ce site est desservi par la station de métro Rambuteau.

Origine du nomModifier

Le nom est dû au couvent des religieuses de Sainte-Avoie (ou Hedwige) qui se trouvait dans le voisinage.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

HistoriqueModifier

Ce passage a été ouvert en 1828, sur l'emplacement des hôtels de Mesmes et Augrau Dalleray. L'hôtel de Mesmes avait été habité par le roi Henri II, qui le fit appeler le Logis du Roy.

C'est dans cet hôtel que mourut le 12 novembre 1567 le connétable Anne de Montmorency, blessé d'un coup de pistolet chargé de trois balles à la bataille de Saint-Denis. Le Maréchal Anne de Montmorency, avait assisté à plus de deux cents combats, et servi sous les ordres de cinq rois, Louis XII, François Ier, Henri II, François II et Charles IX.

Notes et référencesModifier

  1. Guy le Hallé, Histoire des fortifications de Paris et leur extension en Île-de-France, Éditions Horvath, , 293 p. (ISBN 2-7171-0925-0).