Pascal Chimbonda

footballeur français

Pascal Chimbonda
Image illustrative de l’article Pascal Chimbonda
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Angleterre Ashton Town
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (42 ans)
Lieu Les Abymes (Guadeloupe)
Taille 1,82 m (6 0)
Poste Défenseur
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1999-2003Drapeau : France Le Havre AC93 (5)
2003-2005Drapeau : France SC Bastia72 (4)
2005-2006Drapeau : Angleterre Wigan Athletic44 (2)
2006-2008Drapeau : Angleterre Tottenham Hotspur98 (4)
2008-2009Drapeau : Angleterre Sunderland AFC16 (0)
2009Drapeau : Angleterre Tottenham Hotspur05 (0)
2009-2011Drapeau : Angleterre Blackburn Rovers37 (1)
2011Drapeau : Angleterre Queens Park Rangers03 (0)
2011-2012Drapeau : Angleterre Doncaster Rovers16 (0)
2013 Drapeau : Angleterre Market Drayton Town
2013 Drapeau : Portugal CD Fátima00 (0)
2013-2014 Drapeau : Angleterre Carlisle United 28 (0)
2014-2015 Drapeau : France AC Arles-Avignon 06 (0)
2017 Drapeau : Angleterre Washington FC 01 (0)
2018-2019 Drapeau : Angleterre AFC Killingworth
2019- Drapeau : Angleterre Ashton Town
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2003-2012Drapeau : France Guadeloupe06 (0)[1]
2006Drapeau : France France01 (0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour : 9 janvier 2018

Pascal Chimbonda, né le aux Abymes en Guadeloupe, est un footballeur français évoluant au poste de défenseur.

BiographieModifier

Pascal Chimbonda commence le football au Réal-Club de Port-Louis en Guadeloupe où il joue jusqu'à l'âge de 19 ans.

Il est ensuite recruté par Le Havre, club pour lequel il réalise ses débuts professionnels le face au RC Strasbourg, en remplaçant Souleymane Diawara en cours de match.

SC Bastia (2003-2005)Modifier

En 2003, après la descente du Havre en Ligue 2 il signe pour le Sporting Club de Bastia où il profite de la longue blessure de Demetrius Ferreira pour s'imposer rapidement au poste d'arrière droit. Il réalise une première saison correcte et il est reconnu comme étant l'un des meilleurs arrières latéraux du championnat.

Pascal Chimbonda reste deux saisons en Corse, jusqu'à son départ pour le club anglais de Wigan en 2005. Son passage en Corse reste très remarqué, tant pour ses prestations sportives dépassant largement la moyenne d'une équipe qui finit 17e puis 19e, que pour des polémiques extra-sportives.

En effet, après un match perdu le sur le score de 3 à 0 face à l'AS Saint-Étienne à domicile, où il aurait volontairement levé le pied mécontent de son positionnement en tant qu'arrière gauche, Chimbonda est verbalement pris à partie par des supporters à la sortie du stade, alors qu'il est accompagné de son frère. Une vitre de sa voiture aurait été brisée par le jet d'une pierre et des insultes racistes lancées. Les témoignages sur cet épisode restent cependant contradictoires et il n'y a pas eu de suites judiciaires.

Le , au cours d'une rencontre entre Bastia et le FC Istres disputée au stade Armand Cesari (Furiani), le joueur sénégalais du FC Istres Moussa N'Diaye puis Pascal Chimbonda déclarent être victimes d’insultes. Ce dernier souhaite même quitter la pelouse en cours de match, avant de changer d'avis à la suite de l'intervention de Christian Karembeu. À la suite de cela, la Fédération française de football puis le SC Bastia saisissent le procureur de la République de Bastia afin de déposer une plainte contre X. Cette plainte est classée sans suite, faute de preuves.

En , après la diffusion d'un reportage sur plusieurs chaînes de télévision nationales, des membres du club corse, notamment son président d'alors Louis Multari ainsi que les joueurs Pierre-Yves André et Nicolas Penneteau, font une conférence de presse et déclarent que les problèmes rencontrés par Pascal Chimbonda ne sont pas dus au racisme de certains supporters mais au laxisme du joueur à l'entraînement et en match.

Wigan Athletic (2005-2006)Modifier

En juillet 2005, il quitte la Corse sur une nouvelle relégation pour Wigan, club fraîchement promu parmi l'élite anglaise. Après avoir fait ses premiers pas le lors d'un match amical de pré-saison face à Preston, il est titularisé en Premiership le 14 août face à Chelsea. Il s'illustre rapidement avec les Latics lors de la saison 2005-2006, ce qui lui vaut, en avril 2006, d'être élu meilleur arrière droit de Premier League[2].

Toutefois, Pascal Chimbonda manifeste des envies de départ. Le , après le dernier match de la saison, perdu à Highbury (2-4) contre Arsenal, Pascal Chimbonda transmet une lettre à son manager Paul Jewell où il demande à être transféré, et ce six mois seulement après avoir prolongé son contrat de 4 ans chez les Latics. Le président du club du Lancashire, David Whelan, mécontent d'un tel comportement, décide que le joueur ne jouera plus en équipe première et fixe sa clause libératoire à 8,3 M €.

Malgré ce nouvel incident, Pascal Chimbonda est retenu, le et à la surprise générale, dans la liste des 23 joueurs français sélectionnés pour disputer la Coupe du monde en Allemagne. Il connaît ainsi sa première et unique sélection sous le maillot bleu à la 88e minute du match amical France-Danemark, le , sur la pelouse du Stade Félix-Bollaert (Lens), en remplaçant Willy Sagnol. Ce sont ses seules minutes en équipe nationale.

Tottenham Hotspur (2006-2008)Modifier

Le , Pascal Chimbonda signe à Tottenham pour 9 M€ où il réalise une saison 2006-2007 de qualité. À l'été 2007, bien que courtisé par de grands clubs tel que Chelsea ou le Bayern Munich, il reste à Tottenham.

Le , il remporte la finale de la League Cup (la première dans un Wembley rénové) face à Chelsea (2-1 a.p.). Cette victoire est cependant ternie par une nouvelle polémique. À la fin du mois de janvier, il manifeste en effet ses envies de départ pour NewcastleKevin Keegan lui propose un meilleur salaire. Pascal Chimbonda ajouta : « Je me fiche de la finale et de la coupe. C’est juste une question d’argent » [3],[4]. Finalement, il se ravise par le voix de son agent Willy McKay et annonce sa volonté de rester au club londonien. Lors de la finale, il est remplacé en cours de match par Tom Huddlestone et marque sa désapprobation en regagnant directement les vestiaires plutôt que de rejoindre ses coéquipiers sur le banc de touche. Sa réaction choque beaucoup en Angleterre et il se résout finalement à s'excuser.

Sunderland AFC (2008-2009)Modifier

Mais ces nouveaux incidents poussent Juande Ramos à le mettre sur la liste des transferts pour l'été 2008. Plusieurs clubs se déclarent candidat à son acquisition dont Aston Villa, Valence ou encore Hambourg, mais il signe finalement à Sunderland, équipe entraînée par Roy Keane, pour 7,5 M€[5].

Les Black Cats connaissent un début de saison difficile et Pascal Chimbonda se fait une nouvelle fois remarquer pour ses écarts de conduite. En effet, le , Roy Keane l'écarte du groupe affrontant Tottenham pour un retard à la promenade matinale avant de le sanctionner une nouvelle fois en novembre pour ses retards répétitifs ainsi que pour sa participation (accompagné de Djibril Cissé et El-Hadji Diouf) à l'anniversaire d'Obafemi Martins quelques jours avant un match décisif face à Chelsea (perdu 5-0)[6]. Des rumeurs l'envoient alors à l'Olympique lyonnais (OL), Chimbonda se déclarant intéressé (« Je viens à pied »)[7]. Finalement, l'OL ne fait pas d'offre et Roy Keane démissionne, donnant ainsi une nouvelle chance à Chimbonda.

Tottenham et Blackburn Rovers (2009-2011)Modifier

Le , il signe à nouveau à Tottenham[8]. Il rejoint les Blackburn Rovers le pour deux saisons. Le , son contrat avec le club anglais est résilié.

Les divisions inférieures anglaises (2011-2014)Modifier

Le lendemain, il s'engage en faveur des Queens Park Rangers, club de deuxième division anglaise[9]. À l'issue d'une piètre seconde partie de saison 2010-2011 où il n'a jamais été titulaire (seulement 3 apparitions en championnat), Chimbonda n'est pas conservé par le club anglais[10].

Le , libre de tout contrat, il s'engage pour un an avec l'équipe de Doncaster Rovers[11].

Son contrat expirant en , il se retrouve alors sans club. Du 23 au , il participe tout de même au deuxième tour qualificatif de la Caribbean cup avec l'équipe de Guadeloupe.

Après plusieurs mois sans jouer, il rejoint le petit club anglais de Market Drayton Town (en) en Northern Premier League[12] (soit le septième niveau en Angleterre[13]). Quelques semaines plus tard, il choisit finalement de rejoindre Fátima au Portugal, qui évolue en troisième division locale[14] mais ne signe finalement pas de contrat au profit de Carlisle United qui évolue en League One (D3)[15].

Bref retour en France (2014-2015)Modifier

Après un mois à s'entraîner auprès de l'AC Arles-Avignon, il signe finalement au club le [16]. Le , il résilie son contrat avec le club arlésien après seulement six rencontres[17].

Non-League anglaise (depuis 2017)Modifier

Il reprend le football en championnat amateur anglais (en D9) en signant au Washington FC le [18],[19].

En , il signe à l'AFC Killingworth[20].

En , il rejoint Ashton Town (D10 anglaise)[21].

Carrière internationale (2006)Modifier

Malgré le fait qu'il ne soit sélectionné qu'une fois en équipe de France, la France apprend à le connaître grâce aux Guignols de l'info, avec une parodie du titre de DJ BoBo « Chihuahua » remixé en « Chimbonda » à la fin de chaque émission lors du début du Festival de Cannes 2006. Son nom est également repris dans la chanson « Zidane y va marquer » de Cauet.

StatistiquesModifier

Par saisonModifier

Matchs internationauxModifier

PalmarèsModifier

En clubModifier

En Équipe de FranceModifier

Distinction individuelleModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Fiche de Pascal Chimbonda », sur national-football-teams.com
  2. (en) Premiership Team of the Year sur BBC Sports
  3. (en) Chim-Gone-Da sur thesun.co.uk
  4. Tottenham : Chimbonda prépare ses valises sur footmercato.net
  5. (en) Chimbonda signs up for Sunderland, sur BBC Sports
  6. Chimbonda vers la sortie ? sur lequipe.fr
  7. Lyon : P. Chimbonda - « je viens à pied » sur maxifoot.com
  8. Chimbonda à Tottenham sur lequipe.fr
  9. (en) « QPR swoop for Wayne Routledge and Pascal Chimbonda », BBC, 21 janvier 2011.
  10. Chimbonda libre, juin 2011
  11. « Pascal Chimbonda à Doncaster », sur opl.fr, 28 septembre 2011.
  12. (en) Neil Johnston, « Pascal Chimbonda: From a World Cup final to Market Drayton », sur www.bbc.com, (consulté le 26 avril 2020)
  13. « Oh Chimbonda ! », France Football, no 3513,‎ , p. 14
  14. « L'étonnant choix de carrière de Pascal Chimbonda ! », sur Foot Mercato : Info Transferts Football - Actu Foot Transfert (consulté le 29 août 2020).
  15. Pascal Chimbonda: Carlisle United joins after trial spell, www.bbc.com, 18 octobre 2013.
  16. Football : Chimbonda a signé à l'ACA, La Provence, 1er octobre 2014
  17. Chimbonda, c'est fini, L'Équipe, 27 février 2015
  18. « Pascal Chimbonda réapparaît en D9 anglaise », sur SOFOOT.com (consulté le 23 janvier 2018)
  19. G. F., « Pascal Chimbonda signe en D9 anglaise », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 23 janvier 2018)
  20. (en) Pascal Chimbonda signs for AFC Killingworth, nonleaguedaily.com, 10 septembre 2018.
  21. Pascal Chimbonda signe à Ashton Town, un club de D10 anglaise !

Liens externesModifier