Parti vert (Roumanie)

parti politique roumain

Parti vert
(ro) Partidul Verde
Image illustrative de l’article Parti vert (Roumanie)
Logotype officiel.
Présentation
Chef Florin Calinescu
Fondation
Siège Sos. Oltenitei nr. 188
Sector 4
Bucarest
Idéologie Écologie politique
Centrisme
Affiliation européenne Parti vert européen
Affiliation internationale Les Verts mondiaux
Couleurs vert, jaune
Site web partidulverde.ro

Le Parti vert (en roumain : Partidul Verde) (PV), dit Les Verts (Verzii) est un parti politique roumain se réclamant de l'écologie politique. Il est membre du Parti vert européen.

HistoireModifier

Le Parti vert a été fondé en par Gheorghe Ionicescu. Il a pris part à l'élection présidentielle de 2009, soutenant la candidature de Remus Cernea à la tête de l'État. La même année, Ionicescu est décédé, et donc remplacé à la tête du parti par Silviu Popa. Celui-ci a conservé son poste jusqu'en 2012, année lors de laquelle il a démissionné, et a été remplacé par Ovidiu-Cristian Iane (ro). Lors des élections locales de 2012, le PV a gagné deux mairies et fait élire 124 conseillers municipaux, en remportant 0,87 % des suffrages au niveau national.

En perspective des élections législatives de 2012 le parti a noué une alliance avec le Mouvement des Verts (MZ) (mené par Remus Cernea, expulsé du PV en [1]) [2]. Les deux partis ont ensuite signé un accord avec l'Union sociale-libérale (USL), qui leur a permis d'obtenir chacun un député à la Chambre (Ovidiu Iane pour le PV et Remus Cernea pour le MZ) élus sur des listes USL.

Lors de son congrès du , le Mouvement des Verts s'est fondu dans le PV, Cernea en devenant le président et Iane le président exécutif[3].

En , Ovidiu Iane a annoncé son départ du parti et son adhésion au PSD, du fait de ses désaccords avec Remus Cernea[4]. Ce dernier a à son tour quitté le parti en novembre de la même année, invoquant des tensions internes, ainsi que des désaccords quant aux élections européennes de 2014[5].

PolitiqueModifier

Malgré son soutien aux causes environnementales comme le reboisement et la réduction des émissions de carbone, le parti vert prône le libéralisme, comme la privatisation des entreprises d'État. Il défend l'extension des droits individuels et une plus grande séparation entre l'Église et l'État, incluant un retrait progressif des financements étatiques concernant les institutions religieuses. Comme la grande majorité des partis politiques roumains, il soutient l'intégration à l'Union européenne.

DirigeantsModifier

Résultats électorauxModifier

Élections présidentiellesModifier

Année Candidat 1er tour 2e tour
2009 Remus Cernea 0,6 %

Élections législativesModifier

Année Chambre des députés Sénat
Voix % Mandats Voix % Mandats
2008a  0,27
0  /  334
0,7
0  /  137
2012b  -
1  /  412
- -
2016
0  /  329
0  /  136
2020
0  /  330
0  /  136

a  Au sein de la coalition « Parti vert écologiste » (Partidul verde ecologist) avec le PER.
b  Le PV présentait des candidats sur les listes de l'USL.

Élections européennesModifier

Année Voix % Mandats Tête de liste
2007 0,4
0  /  35
Michael Peter Lechner
2014 0,3
0  /  32
Florin Brabete

Notes et référencesModifier

  1. (ro) « Remus Cernea a fost exclus din Partidul Verde pentru lipsă de comunicare și abateri disciplinare », sur www.agerpres.ro, (consulté le ).
  2. (en) « Romanian Greens unite in new collaboration », sur European Greens, (consulté le ).
  3. (ro) « Deputatul Ovidiu Iane a devenit presedinte executiv al Partidului Verde, dupa fuziunea cu Miscarea Verzilor-Democrati Agrarieni », sur NewsBucovina, (consulté le ).
  4. (ro) « Preşedintele executiv al Partidului Verde, Ovidiu Iane, se delimitează de Cernea şi revine în PSD », sur Mediafax.ro, (consulté le ).
  5. (ro) « Parlamentarul Remus Cernea a părăsit Partidul Verde - Partidul Verde », (consulté le ).

Voir aussiModifier

Lien externeModifier