Parti libéral

page d'homonymie d'un projet Wikimédia

Un parti libéral est parti politique qui défend des idées apparentées au libéralisme. Dans de nombreux pays, il existe un parti libéral ou apparenté. Mais selon les pays, le terme libéral peut recouvrir des idéologies diversement placées sur l'échiquier politique. Ainsi aux États-Unis le mot liberal (ou left-liberal) désigne les progressistes, depuis le maccarthisme, l'équivalent à l'adjectif libéral serait donc classical liberal ou libertarian dans ce pays. Au Royaume-Uni et au Canada, la situation est intermédiaire, le mot liberal fait à la fois référence à la gauche réformiste, qui est social-démocrate, mais aussi à la philosophie libérale selon le contexte. Dans ces pays la notion de libéralisme est plus souvent défendue par les partis dits conservateurs. Il existe un Parti libéral au Canada. Au Japon, le parti dit libéral est un parti conservateur et en Autriche un parti nationaliste.

En Afrique du SudModifier

En AllemagneModifier

Le FDP est le plus grand parti libéral en Allemagne et a co-gouverné le pays avec les conservateurs (CDU) entre 2009 et 2013.

En AustralieModifier

En AutricheModifier

En BelgiqueModifier

Il a longtemps existé en Belgique un Parti libéral. Dès l'indépendance du pays en 1830, il est l'un des deux partis qui dominent la vie politique du pays, avec le parti catholique. Cependant, ce n'est qu'en 1846 qu'il s'organisera et établira son programme, lors d'un congrès fondateur à l'hôtel de ville de Bruxelles. En 1961, à la suite de la crise suivant l'indépendance du Congo belge, il se réforme et devient le Parti de la liberté et du progrès (PLP). En 1972, il se scinde en une aile francophone, le Parti réformateur libéral (PRL) (qui fait partie aujourd'hui d'une coalition de centre-droite appelée Mouvement réformateur) et une aile flamande, le Partij voor Vrijheid en Vooruitgang (PVV) qui devient en 1992 le Vlaamse Liberalen en Democraten (VLD)

Au BrésilModifier

Au CanadaModifier

Niveau fédéral :

Niveau provincial et territorial :

Au ChiliModifier

En ColombieModifier

En CroatieModifier

À CubaModifier

En EspagneModifier

Le Parti libéral est un ancien parti politique espagnol. Ce fut un des deux partis qui alternèrent au pouvoir pendant la Restauration bourbonienne, dirigé par Práxedes Mateo Sagasta.

En FranceModifier

Sous la Restauration, le parti libéral était un parti classé à gauche, réclamant une libéralisation de la monarchie, survenue en pratique après les Trois Glorieuses.

Le Parti républicain, composante de l'UDF, est rebaptisé en 1997 Démocratie libérale, sous la présidence d'Alain Madelin. En 1998, Démocratie libérale se détache de l'UDF. Lors du premier tour de l'élection présidentielle de 2002, Alain Madelin obtient 3,91 % des voix. Démocratie libérale se fonde ensuite dans l'Union pour un mouvement populaire. Jusqu'en 2006, il n'y a plus de parti libéral sur la scène politique française.

Des militants de l'association Liberté chérie créent, le , Alternative libérale, qui se revendique d'un libéralisme classique, c'est-à-dire favorable au libéralisme politique comme au libéralisme économique. En 2008, Aurélien Véron, ancien président d'Alternative libérale, s'en détache pour fonder le Parti libéral démocrate (qui a fusionné en 2019 avec le micro-parti Objectif France). En 2011, Alternative libérale devient un parti associé au Nouveau Centre, puis abandonne son statut de parti politique au profit de celui d'« œuvre auxiliaire ».

En 2021, il n'existe pas de parti politique français libéral se présentant régulièrement aux élections. Il existe néanmoins un micro-parti nommé « PLIB, le parti libéral français » (auparavant Parti libertarien), membre de l'Alliance internationale des partis libertariens[1], mais sa présence aux élections est très faible. Pareil pour Objectif France, un micro-parti dirigé par Rafik Smati.

En GrèceModifier

En HongrieModifier

En IslandeModifier

En IsraëlModifier

En ItalieModifier

Le Parti libéral italien, fondé en 1946, a disparu en 1994 à la suite de l'opération Mains propres. Un nouveau Parti libéral a été refondé en 1997.

Au JaponModifier

Plusieurs partis politiques japonais se sont appelés, de la fin du XIXe siècle au début du XXIe siècle, Parti libéral. L'un d'eux, fondé en 1945, fut le parti dominant du direct après-guerre et l'une des deux composantes à l'origine de la création du Parti libéral démocrate (PLD), mouvement de centre-droit qui a dominé tous les gouvernements depuis sa création en 1955, à l'exception de quelques mois de 1993 à 1994.

Le dernier parti en date à avoir porté cette appellation s'est fondu en 2003 dans le Parti démocrate du Japon (PDJ), principale force d'opposition de tendance sociale-libérale et centriste.

Au LuxembourgModifier

Au MexiqueModifier

En MoldavieModifier

Depuis 2005, le Parti libéral représente une aile européenne du libéralisme, favorable au rapprochement avec l'OTAN, l'Union européenne et la Roumanie voisine.

En Nouvelle-ZélandeModifier

Le Parti libéral, apparu en 1890, est le premier parti politique dans l'histoire du pays. De tendance social-libérale, et au pouvoir de 1891 à 1912, il introduit d'importantes réformes sociales pour améliorer le niveau de vie des travailleurs et faciliter l'égalité des chances. Il disparaît en 1928, dépassé par les conservateurs sur sa droite et les travaillistes (socialistes) sur sa gauche.

Le parti ACT (Association des consommateurs et des contribuables), petit parti libertarien, revendique depuis 1994 l'étiquette libérale.

Aux Pays-BasModifier

Le parti libéral démocrate aux Pays-Bas a été fondé en .

Aux PhilippinesModifier

Au Royaume-UniModifier

Le parti whig, qui s'est formé à la fin du XVIIe siècle, et est devenu Liberal party au cours du XIXe siècle, a longtemps fait l'alternance du pouvoir avec le parti conservateur Tory, jusqu'à la Première Guerre mondiale, où le parti socialiste Labour le supplante comme opposition progressiste aux conservateurs. Le Liberal party a depuis assumé ouvertement l'idéologie social-démocrate et a fusionné en 1988 avec le parti social-démocrate, lui-même composé de modérés ayant quitté le Labour. Cette fusion produit le parti libéral-démocrate.

Au cours de sa longue histoire, le parti libéral britannique a beaucoup évolué, parfois dans un sens libéral (autrefois mercantiliste, maintenant libre-échangiste), parfois dans un sens socialiste (autrefois contre les privilèges, maintenant pour l'État-providence). Il se veut populiste, réformiste, et progressiste.

Au RwandaModifier

À Sao Tomé-et-PrincipeModifier

En SuisseModifier

En SlovaquieModifier

Au TogoModifier

En TurquieModifier

En UruguayModifier

Notes et référencesModifier