Parti communiste de Finlande (1918)

parti politique

Parti communiste de Finlande
(fi) Suomen Kommunistinen Puolue
(sv) Finlands kommunistiska parti
Image illustrative de l’article Parti communiste de Finlande (1918)
Logotype officiel.
Présentation
Fondation [1]
Scission de Parti social-démocrate de Finlande
Disparition 1992
Légalisation 1944
Organisation de jeunesse Ligue de la jeunesse communiste de Finlande (en)
Positionnement Extrême gauche
Idéologie
Affiliation nationale Ligue démocratique du peuple finlandais
Affiliation internationale Komintern[4],[5]
Couleurs rouge
Image illustrative de l’article Parti communiste de Finlande (1918)
Le siège du Parti communiste de Finlande en 1945, à l'adresse Säästöpankinranta 2, Helsinki.

Le Parti communiste de Finlande (en finnois Suomen Kommunistinen Puolue ; en suédois Finlands kommunistiska parti, abrégé en SKP), créé le et dissous en 1992, était un parti politique finlandais.

GenèseModifier

En 1918, les « Rouges » perdent la Guerre civile finlandaise ; une grande partie des dirigeants des Gardes rouges et du Parti social-démocrate de Finlande fuient la Finlande et passent en République socialiste fédérative soviétique de Russie. Là, à Moscou, les dirigeants réfugiés dont Yrjö Sirola, créent le Parti communiste de Finlande.

Le SKP demeure illégal en Finlande jusqu'en 1944 ; il a participé à la vie politique finlandaise sous le couvert de deux organisations successives : le Parti socialiste des travailleurs de Finlande de 1920 à 1923, puis l'Organisation électorale socialiste des travailleurs et petits agriculteurs (fi) entre 1924 et 1930. Ces deux partis, en étroite relation avec le Parti communiste finlandais qui siégeait en Carélie soviétique, seront interdits par le gouvernement.

ApogéeModifier

 
Célébration du 29e anniversaire de SKP au gymnase de Töölö le 19 août 1947[6].

Légalisé à la fin de la Seconde Guerre mondiale, le SKP s'est ensuite toujours présenté aux élections sous l'étiquette de la Ligue démocratique du peuple finlandais. Cette coalition, qu'il dominait largement, a obtenu le groupe parlementaire le plus important à l'Eduskunta lors des élections de 1958. Le SKP obtient, par l'intermédiaire de la Ligue, entre 17 et 24 % de 1944 à 1979. Le SKP a participé à de nombreux gouvernements dans la période d'après-guerre, d'abord au sein du gouvernement de coalition formé à la fin du conflit, puis dans le cadre de la politique d'amitié avec l'URSS menée par le président Urho Kekkonen et son Parti du centre. Le SKP est demeuré, pendant la guerre froide, l'un des partis communistes les plus puissants d'Europe en dehors des pays de l'Est : il était l'un des seuls, avec le Parti communiste italien et le Parti communiste français, à bénéficier d'un électorat important dans un contexte démocratique.

La finModifier

Avec la chute du mur de Berlin et le déclin de l'idéologie communiste, des dissensions apparaissent qui mènent à une faillite, tant financière que de représentativité, en 1992. Une grande partie des membres forment l'Alliance de gauche en 1990. Le nom du parti historique est, depuis 1997, utilisé par l'actuel Parti communiste de Finlande.

DirigeantsModifier

Présidents Période
Yrjö Sirola 1918–1920
Kullervo Manner 1920–1935
Hannes Mäkinen 1935–1937[7]
Jukka Lehtosaari 1937–1938[7]
Aimo Aaltonen 1944–1945 et 1948–1966
Aaro Uusitalo 1945–1948
Aarne Saarinen 1966–1982
Jouko Kajanoja 1982–1984
Arvo Aalto 1984–1988
Jarmo Wahlström 1988–1990
Heljä Tammisola 1990–1992
Secrétaires généraux Période
Arvo Tuominen 1935–1940
Ville Pessi 1944–1969
Arvo Aalto 1969–1977 et 1981–1984
Erkki Kivimäki 1977–1981
Aarno Aitamurto 1984–1985
Esko Vainionpää 1985–1988
Heljä Tammisola 1988–1990
Asko Mäki 1990–1992
Vice-Présidents Période
Yrjö Murto 1951–1963
Oiva Lehto 1963–1966
Erkki Salomaa 1966–1971
Taisto Sinisalo 1970–1982
Olavi Hänninen 1971–1981
Maija-Liisa Halonen 1981–1982
Veikko Alho 1982–1984
Heljä Tammisola 1984–1988
Aarno Aitamurto 1985–1987
Arvo Kemppainen 1987–1988
Aarno Aitamurto 1988–1990
Tatjaana Huhtala 1990–199x

Notes et référencesModifier

  1. Saarela 1996, p. 38,45–46
  2. a et b SKP:n puolueohjelma 1957, p. 1, 7-8, 13
  3. SKP:n puolueohjelma 1969
  4. Saarela 2002, p. 12
  5. Rentola 2002, p. 82–83
  6. (fi) Kannisto Väinö, « Messuhalli (=Töölön kisahalli), Suomen Kommunistisen Puolueen (SKP) 29-vuotisjuhla », sur finna.fi., Musée municipal d'Helsinki, (consulté le )
  7. a et b Joni Krekola: Stalinismin lyhyt kurssi (SKS 2006), p. 108.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • (fi) Natalia Lebedeva, Kimmo Rentola & Tauno Saarela (ed.), "Kallis toveri Stalin!" Komintern ja Suomi, Edita, (ISBN 951-37-3568-0)
  • (fi) Tauno Saarela, Kommunistinen internationaali ja suomalainen kommunismi 1919-1935 dans (Lebedeva, Rentola & Saarela 2002)
  • (fi) Kimmo Rentola, Komintern ja Suomi 1934–1944 dans (Lebedeva, Rentola & Saarela 2002)
  • (fi) Tauno Saarela, Suomalainen kommunismi ja vallankumous 1923–1930, Suomalaisen Kirjallisuuden Seura, coll. « Historiallisia Tutkimuksia 239 », (ISBN 978-952-222-051-6)
  • (fi) Tauno Saarela, Suomalaisen kommunismin synty 1918–1923, Kansan Sivistystyön Liitto, (ISBN 951-9455-55-8)
  • (fi) Yhteistyö, Suomen kommunistisen Puolueen ohjelma. Hyväksytty puolueen XI edustajakokouksessa,
  • (fi) Suomen Kommunistiseen Puolueen ohjelma. Hyväksytty 15. edustajakokouksessa, Pohtiva, (lire en ligne)

Liens externesModifier