Ouvrir le menu principal

Parmi les vautours

film sorti en 1964
Parmi les vautours
Titre original Unter Geiern
Réalisation Alfred Vohrer
Scénario Eberhard Keindorff
Johanna Sibelius
Acteurs principaux
Sociétés de production Rialto Film
Jadran Film
Société Nouvelle de Cinématographie
Pays d’origine Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Drapeau de la France France
Drapeau de l'Italie Italie
Drapeau de la République fédérative socialiste de Yougoslavie Yougoslavie
Genre Western
Durée 98 minutes
Sortie 1964

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Parmi les vautours (titre original allemand : Unter Geiern[1]) est un film franco-italo-yougo-allemand d'Alfred Vohrer sorti en 1964, d'après l'œuvre de Karl May.

SynopsisModifier

Dans le désert américain de la Llano Estacado, la ferme du colon Baumann est attaquée par la bande des "Vautours" qui tue son épouse. Winnetou, Baumann et son fils Martin arrivent trop tard pour intervenir. Les Vautours laissent croire qu'il s'agit des Indiens. Fou de douleur, Baumann se laisse avoir et accuse la tribu des Shoshones et leur chef Wokadeh.

Peu après, des voyageurs s'arrêtent à la ferme en ruine : Annie, qui apporte un paquet de diamants à son père, le célèbre Old Surehand et son brave compagnon Old Wabble. Weller, un "Vautour", vient aussi, déguisé en prédicateur mormon, et prend connaissance des diamants d'Annie. Lorsqu'Old Surehand le découvre, il s'enfuit avec la bande. Preston, le chef, s'en prend à un convoi et l'attire dans un guet-apens.

Annie est maintenant enlevée dans le repaire des bandits, Martin Baumann court la rechercher. Il se fait emprisonner à son tour, mais ils sont libérés par Winnetou. Ils retournent vers le convoi, mais les colons les attachent après avoir cru Weller qui leur a fait croire qu'ils font partie de la bande des Vautours. Martin doit être pendu comme un voleur de chevaux.

Old Surehand se précipite vers les Shoshones qui détiennent Baumann Sr. qui voulait se venger. Old Surehand se fait attacher à un bûcher pour être soumis à la volonté des dieux mais parvient à se libérer et convainc les Shoshones d'attaquer les Vautours, les véritables agresseurs. Il fonce vers le convoi, informe les colons de l'embuscade et démasque Weller. Martin Baumann est libéré. Weller doit rendre des comptes à ses compagnons mais Old Surehand l'a obligé de leur donner de faux renseignements. Ainsi, les colons peuvent déterminer l'heure et le lieu de l'attaque et se préparer.

Le convoi est bien attaqué comme on s'y attendait, les Vautours doivent affronter le Wagenburg. Lorsque Winnetou arrivent avec les Shoshones, ils ne peuvent que se soumettre.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

HistoireModifier

À l'origine, Winnetou und der Bärenjäger devait réunir de nouveau Lex Barker et Pierre Brice. Cependant quand le producteur Horst Wendlandt réussit à faire signer Stewart Granger, il demande à récrire le scénario avec le personnage d'Old Surehand, bien que l'acteur n'ait ni la carrure ni l'âge du personnage de Karl May.

Le tournage débute le 10 août 1964, près de Rijeka. Le village indien des Shoshones, construit sur la route de la station de ski de Platak, vient largement du précédent film, Le Trésor des montagnes bleues. Pour les scènes avec les ours, après la mauvaise expérience avec de vrais grizzlis lors de ce tournage, on décide de faire les scènes avec des ours autochtones. Des scènes sont tournées à Starigrad, où a été aussi réalisé La Révolte des Indiens Apaches. La scène de la bataille du convoi est faite sur une partie asséchée du lac de Peruća.

Notes et référencesModifier

Source de traductionModifier

Voir aussiModifier