Palmeraie d'Elche

étendue de palmiers

Palmeraie d'Elche *
Image illustrative de l’article Palmeraie d'Elche
Arc-en-ciel sur la Palmeraie d'Elche
Coordonnées 38° 16′ 01″ nord, 0° 41′ 54″ ouest
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Subdivision Communauté valencienne, province d'Alicante
Type Culturel
Critères (ii) (v)
Numéro
d’identification
930
Zone géographique Europe et Amérique du Nord **
Année d’inscription 2000 (24e session)
Image illustrative de l’article Palmeraie d'Elche
Carte de la palmeraie
Géolocalisation sur la carte : Espagne
(Voir situation sur carte : Espagne)
Palmeraie d'Elche
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification UNESCO

La palmeraie d'Elche (en castillan Palmeral de Elche, également connue comme Huertos de Palmeras de Elche, et en valencien Horts de palmeres d'Elx), est une grande étendue de palmiers qui se trouve en plein centre-ville de Elche (Communauté valencienne, Espagne). C'est la plus grande palmeraie d'Europe, plus étendue que certaines palmeraies d'Afrique du Nord, et se trouve parmi les plus grandes du monde.

HistoriqueModifier

On pense que ce sont les Carthaginois qui trouvèrent dans ces terres du Levant espagnol un lieu propice à cette culture. Les Romains, qui vinrent par la suite, surent conserver la palmeraie et en prendre soin. Les berbères et les Arabes, quand ils occupèrent la péninsule Ibérique, poursuivirent la même tâche de protection et agrandirent la plantation de dattiers. C'est sous Abd al-Rahman Ier qu'un système d'irrigation fut installé. Plus tard, au Moyen Âge, on édicta une série de lois pour protéger la plantation et depuis lors vigilance et protection n'ont cessé.

PrésentationModifier

La palmeraie est composée de plus de deux cent mille palmiers et occupe une superficie d’environ 500 hectares. Les parcelles les plus connues de la palmeraie sont le parc municipal, le Huerto de Abajo, le Huerto del Cura et le Huerto del Chocolatero. Les plus beaux palmiers et les plus anciens se trouvent dans le Huerto del Cura. Son nom vient de son ancien propriétaire de 1918. Certains spécimens ont plus de 300 ans. Il faut savoir qu'un palmier a une espérance de vie de 250 à 300 ans. Ces palmiers sont de la même variété ou de même type que ceux d'Iran[réf. nécessaire]. Ce sont des palmiers dattiers (Phoenix dactylifera L.) et c'est en décembre dans cette région septentrionale qu'ils donnent leurs fruits. Par ailleurs, y poussent quelques autres espèces tropicales.

Situés dans le huerto del Cura, sept stipes énormes forment une sorte de candélabre qui reçut le nom de palmeraie impériale en hommage à l'impératrice Élisabeth d'Autriche-Hongrie, qui visita le jardin en 1894 et déclara qu'ils étaient digne d'un empire.

La palmeraie d'Elche a été déclarée patrimoine de l'Humanité par l'UNESCO en 2000.

Valeur économiqueModifier

Le palmier bénéficie d’une très bonne valeur économique sur le marché espagnol ainsi que dans les exportations clandestines grâce à l’industrie liée à la récolte des dattes. Une tradition locale consiste également à confectionner des palmier blancs, en encapuchonnant leur cime de manière à ce qu’ils ne reçoivent plus de lumière. Les feuilles ainsi obtenues produisent des fibres blanches utilisées pour la fabrication de décorations florales du dimanche des Rameaux[1]. Aujourd’hui, cependant, même si une modeste exploitation agricole en est retirée, la palmeraie d’Elche est davantage orientée vers un usage touristique et paysager.

MaladieModifier

En 2005, on a constaté que des palmiers sont infestés par des larves de charançon rouge des palmiers (Rhynchophorus ferrugineus).

HommageModifier

Hans Christian Andersen dans son récit de voyage en Espagne de 1862 I Spanien, raconte ses impressions à son arrivée à Elche « Nous nous approchions d’Elche, que déjà l’on distinguait sa vallée gorgée de fruits et son immense palmeraie, la plus grande et plus belle d’Europe, la plus paradisiaque de toute l’Espagne »[2].

GalerieModifier

RéférencesModifier

  1. (es) « Video del proceso de elaboración artisanal de la palma blanca de Elche », sur youtube.com (palmablanca.com) (consulté le )
  2. (es) « Palmeral de Elche », sur visitelche.com (consulté le )

Sur les autres projets Wikimedia :