Pallas (Géant)

Dans la mythologie grecque, Pallas (en grec ancien Παλλάς / Pallás) est un Géant, fils de Gaïa (la Terre) et d'Ouranos (le Ciel) ou du Tartare (les Enfers). Lors de la gigantomachie, il fut vaincu par Athéna : la déesse l'écorcha entièrement et se servit de sa peau comme d'une armure.

Mais selon Robert Graves[1], Athéna l'écrase sous un rocher et c'est Héraclès qui lui porte le coup final.

Dans De Natura Deorum de Cicéron, Pallas, géant ailé à corps de bouc, est plutôt le père d'Athéna. Il tente de la violer mais elle le tue et orne son égide de sa peau et ses épaules de ses ailes. Dès lors, elle prit son nom comme épiclèse : « Pallas Athéna ».

MusiqueModifier

Camile Saint-Saëns : Pallas Athéné, cantate pour soprano et orchestre, op. 98

SourcesModifier

NotesModifier