Ouvrir le menu principal

Pagode Van Hanh

temple bouddhique situé en Loire-Atlantique, en France

Pagode Van Hanh
Présentation
Site web www.vanhanh.frVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Loire-Atlantique
Ville Saint-Herblain
Coordonnées 47° 12′ 37″ nord, 1° 37′ 40″ ouest

Géolocalisation sur la carte : Loire-Atlantique

(Voir situation sur carte : Loire-Atlantique)
Pagode Van Hanh

Géolocalisation sur la carte : Pays de la Loire

(Voir situation sur carte : Pays de la Loire)
Pagode Van Hanh

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Pagode Van Hanh

La pagode Van Hanh est située au no 3 rue du Souvenir Français à Saint-Herblain, en Loire-Atlantique. C'est la première et la seule pagode bouddhiste de l'Ouest de la France.[réf. nécessaire]

Sommaire

HistoireModifier

Elle a été créée par des réfugiés vietnamiens et vietnamiens-laotiens membres de l'« Association Bouddhique de l'Ouest » qui fut fondée le sous le patronage du « Très Vénérable Président du Conseil Administratif de la Congrégation Bouddhique Vietnamienne Unifiée d'Europe ».

Plus tard, cette association a pu acquérir une petite ferme, qu'elle a transformée en un lieu de culte des Trois Joyaux, où les bouddhistes peuvent mener des activités culturelles et la pratique du Dharma.

En 1996, le Président du Conseil Administratif de la Congrégation Bouddhique Vietnamienne Unifiée d'Europe a nommé le Bhikkhu Thich Nguyen Loc, Président, responsable de la pagode Van Hanh.

Depuis, sous la direction du Vénérable Thich Nguyen Loc, l'association a acquis un terrain adjacent afin d'agrandir la superficie initiale du lieu de culte devenu un temple bouddhiste. En septembre 2002, un permis de rénovation a été octroyé par la ville de Saint-Herblain. Les travaux ont débuté en avril 2004 pour s'achever quatre ans plus tard en juin 2008, et ont ainsi permis de transformer l'ancienne ferme en lui attribuant toutes les caractéristiques architecturales des pagodes asiatiques traditionnelles.

En juin 2016, la pagode est de nouveau agrandie par l'adjonction d'une nouvelle aile à deux niveaux, destinée à accueillir une bibliothèque, ainsi qu'un hébergement pour les moines de passage. Auparavant, une maison traditionnelle en bois d'une centaine d’années arrivée en pièces détachées du Viet Nam avait été remontée au temple bouddhiste afin de servir de lieu de vie  (maison d’accueil, lieu d’exposition, de fête pour les enfants…)[1].

RéférencesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier