Ouvrir le menu principal
Paddleboard

Le paddleboard, paddle, ou planche à bras[1] est un sport qui se pratique en mer et qui consiste à utiliser une planche spécialement conçue pour ramer et se déplacer en utilisant les bras, en position à plat ventre ou à genoux. Dans les courses les distances parcourues sont généralement de 30 à 60 km.

Il ne doit pas être confondu avec le stand up paddle ou « planche à rame »[1], qui se pratique debout avec une pagaie.

Une variante est le rescue board, ou « planche de sauvetage », utilisée par les surveillants de plage pour porter secours à un baigneur en difficulté. Sa longueur réglementaire est de 3,20 m et elle est équipée de sangles ou poignées pour s'accrocher. Il existe des compétitions de sauvetage, très populaires en Australie, et le rescue board fait partie des épreuves. Il est apparu dans les années 1920-1930.

On retrouve également une autre variante, le nipper board. Cette planche est adaptée à la morphologie des enfants.

Historique [2],[3],[4]Modifier

L'histoire du paddleboard est commune avec celle du surf.

Au 18ème siècle, l'équipage de James Cook découvrent les îles d'Hawaii (baptisées les îles sandwich) où ils ont pu observer des autochtones qui utilisés des planches pour se déplacer plus rapidement sur l'eau. Peu de temps après cette découverte, James fut tué par les indigènes d'Hawaii et laissa sa place au lieutenant James King, qui fut le premier à retranscrire dans le journal de bord la pratique telle qu'il l'avait observé.

Lors de la colonisation des Américains, ce sport fut interdit car il était vu comme un sport dépravant puisque les Hawaiiens le réalisaient quasiment nus.

Le Duc Kahanamoku fit renaitre le sport en 1900. L'Hawaiien, le surfeur, le rameur et le médaillé olympique en natation, voulu donner une nouvelle image de surf et par la même occasion de paddleboard en faisant des démonstrations en Californie et en Australie.

Au même moment à l'autre bout du monde, un autre nageur et surfeur de talent Tom Blake en fit un sport à part entière. Après de nombreux essais en 1920 pour construire la planche la plus rapide possible, il mit au point ses célèbres Hollow board.

En 1932, voulant prouver l'efficacité de ses planches pour le sauvetage, Tom Blake et trois amis à lui, Peter Peterson, Wally Burton et Chauncy Granstrom effectuèrent la première traversée entre Palos verdes Peninsula et Catalina Islande. Ils créèrent ainsi la Catilina Classic, la plus ancienne course de paddleboard au monde.

La course fut créée sous la forme actuelle dès 1955, une course de 51km avec un départ de Two Harbors et une arrivée à Manhattan Beach. Cette course a eu lieu 5 fois entre 1955 et 1960. Puis fut reprise en 1982 et depuis cette date elle à eu lieu tous les ans le dernier dimanche d'Août.

En 1996, le paddle fait son grand retour. Autrefois réservé aux amateurs de sport nautiques et aux surfeurs de vagues les plus expérimentés des années 50 et 60.

Après avoir terminé la Catilina Classic, Jones Dawson est de retour à Hawaii. A son retour il décida de créer une course de rame majeure a Hawaii avec la volonté de deux autres passionnés Garret Macamara et Mike Takahashi et le soutien financier de la marque Quiksilver. La première édition de la Molokai 2 Oahu vue alors le jour de 1997! C'est seulement en 2006 que le stand-up paddle fit son apparition sur cette course.

Compétitions & PerformanceModifier

  • Long distance, c'est une épreuve où il faut parcourir 10km en paddle board[5]. Les meilleurs rameurs mondiaux s'affrontent lors de Molokai to Oahu[6] à Hawaii. Il existe deux types de catégories en paddle board, le stock (planches de 12 pieds) et le unlimited (planches de plus de 12 pieds)[7].
     
    Nipperboard
    Plusieurs épreuves du Sauvetage Sportif utilisent le paddle board
    • Paddle board, parcours de 500m autour de bouées (épreuve de base)
    • Relais planche (4 sauveteurs se relaient en paddle board)
    • Sauvetage planche (1 sauveteur simule une victime, un sauveteur va le chercher avec le paddle board et ils reviennent ensemble sur le paddle)
    • Oceanman, épreuve combinant la nage, le paddle, le surfski et la course
    • Tapling, idem Oceanman mais avec un sauveteur différent pour chaque épreuve
  • traverser à la rame sur paddle board du Cap Horn et de l'Atlantique Nord [8]

Les dimensions de plancheModifier

Il y a 4 grandes familles de prone paddleboard :

  • Les 10'6 : étudiées pour les courses courtes (500m) et permettent de passer la barre dans des condition solide.
  • les 12' ou Stock : permettent d'effectuer de longues traversées, moins maniable et non étudier pour le surf. Il existent deux sous catégories :
  1. Le shape Australien, très stable et maniable, relativement plate avec un square (arrière) similaire au 10'6, mais avec un confort insuffisant.
  2. Le shape Californienn, planche plus effilée, un pont creusé pour caler les genoux, un dessous très rond et un pin tail très prononcé. Très confortable et permettant de faire des courses de plus de 50km/h, cependant elles sont instables et moins maniables que leurs cousines Australienne.
  • Les 14' : paddleboard pour les longues distances mais de moins en moins conseillée.
  • Les Unlimited : les meilleures planches. Entre 15 pieds et plus, conçues exclusivement pour les longues distances, elles sont équipées d'un gouvernail.

Les sports de la même famille [9]Modifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b Terme recommandé par la Commission Générale de Terminologie et de Néologie, et publié au Journal Officiel le 26 novembre 2008.
  2. « Surf — Wikipédia », sur fr.m.wikipedia.org (consulté le 3 avril 2019)
  3. « tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le prone paddleboard sans oser le demander », sur totalsup.com
  4. (en-US) « Homepage », sur Molokai 2 Oahu Paddleboard World Championships (consulté le 3 avril 2019)
  5. http://www.ffss.fr
  6. « Molokai 2 Oahu Paddleboard World Championships | », sur www.molokai2oahu.com (consulté le 12 janvier 2016)
  7. « General Rules | Molokai 2 Oahu Paddleboard World Championships », sur www.molokai2oahu.com (consulté le 12 janvier 2016)
  8. http://www.capopascap.com/
  9. « Surf — Wikipédia », sur fr.m.wikipedia.org (consulté le 3 avril 2019)