Ouvrir le menu principal

Pablo Reinoso

artiste argentin
Pablo Reinoso
Pablo Reinoso2.jpg
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
Genres artistiques
Site web

Pablo Reinoso , né la 8 mars 1955 à Buenos Aires est un artiste franco-argentin surtout connu pour ses sculptures et ses installations publiques.

Depuis 1978, il vit et travaille à Paris.

BiographieModifier

Né à Buenos Aires d'une mère française et d'un père argentin, tous deux psychanalystes, c'est à l'âge de six ans qu'il reçoit un établi de menuisier et commence à s'intéresser au travail du bois, encouragé par les conseils de son grand-père. Il étudie ensuite l'architecture à l'université de Buenos Aires[1]. À l'heure de la Dictature militaire en Argentine (1976-1983), il décide de quitter le pays et part pour Paris.

 
Retour végétal, 2015 Photo : Rodrigo Reinoso

Ses diplômes ne sont pas reconnus en France, mais en 1979, il obtient une bourse pour travailler le marbre et s’installe à Carrare durant un an. Il travaille ensuite à Paris et Carrare, avec deux ateliers. C'est en 1982 qu'ont lieu ses premières expositions importantes à la biennale des jeunes[2]. Pablo Reinoso présente Paysage d’eau au Musée d’Art Moderne de la ville de Paris dans le cadre de la XIIe Biennale de Paris. La même année, Pablo Reinoso a également eu une exposition personnelle avec la Galerie Gervis, où il expose les Paysage vide et Paysage d’eau à la FIAC.

Il débute la série Les Respirantes en 1995, installations en toile de parachute, équipées d’une soufflerie, et qui se soulèvent et se rabaissent au rythme cardiaque[2],[3]. Sept ans plus tard, Pablo Reinoso installe Ashes to Ashes à la Casa de Américas[4] à Madrid.

 
Racines de France, Palais de l'Élysée, 2016 Photo : Rodrigo Reinoso

En 2003, Pablo Reinoso fonde Pablo Reinoso Studio. Un an plus tard, il débute la série Thoneteando[5].

Ses œuvres combinent des concepts surréalistes avec le design de meubles, il crée des structures en bois, en pierre et en métal. Dans sa série d'installations in situ Spaghetti Bench , à partir de 2006, l'artiste met en scène un banc public sur lequel poussent des structures en forme de vigne[6], résultat d'années de recherches et variations sculpturales à partir des chaises Thonet, en particulier la Chaise n° 14, créée en 1859 ; sa production dénote également un rapport à l'art minimaliste dans le sens où les formes atteignent une synthèse totale de lignes pures et simples[7].

Il installe en 2008 l’œuvre Enredamaderas dans l’espace du Musée d’Art latino-américain de Buenos Aires (MALBA). En 2010, Pablo Reinoso réalise la série des Garabatos.

Il réalise Nouages, une commande publique du Grand Lyon dans le cadre de l’aménagement des bords de Saône en 2011. Il crée aussi Racines de France pour la terrasse sud du Palais de l’Élysée en 2016[8]. Il installe deux sculptures sur les rives de la Tamise dans le cadre d’une commande d’art public à Londres, Reinoso crée généralement des installations conçues spécialement pour l'endroit où il exposera ses œuvres[7].

Depuis le début des années 2000, il s'oriente en parallèle vers la communication et le design, avec un portefeuille polyvalent dans le secteur du luxe, il s'occupe de la direction artistique et du design pour Givenchy, LVMH ou Kenzo, entre autres[1],[9].

En 2017, Pablo Reinoso publie sa première monographie aux éditions 5 Continents[10],[11].

ŒuvreModifier

 
Paysage d'Eau, 1982, Photo : Pablo Reinoso.

Expositions Personnelles (sélection)Modifier

  • 2017
    • Conversations, installation de deux bancs "Spaghetti" devant le Petit Palais pour la FIAC[12]
    • L'Observatoire du Ciel[13], installation de 6 sculptures issues de la série des bancs "Spaghetti" sur le miroir d'eau de la ville de Bordeaux, dans le cadre de la biennale d'architecture, urbanisme et design AGORA.
  • 2015
  • 2013
    • French May, Macau, Art Plural Gallery.
  • 2012
    • Art Plural Gallery, Singapour.
    • Maison Particulière, Bruxelles, Belgique.
    • Fundación YPF, Arte en la Torre, Buenos Aires, Argentine.
    • Galeria Baró, Sao Paulo, Brésil.
  • 2009
    • Museo de Arte Latinoamericano, MALBA, Buenos Aires, Argentine.
    • Installation Bamboo Light System, School Gallery, Paris, France.
  • 2008
  • 2007
    • Thoneteando, Galeria Ruth Benzacar, Buenos Aires, Argentine.
  • 2006
 
Thoneteando, 2006, Photo : Pablo Reinoso.
    • Nouages d'ombre, Instituto Cervantes, Paris, France.
    • Conspirations, Pièce Unique, Paris, France.
    • Conspirations 2, Galerie Varaiations, Paris, France.
  • 2004'
    • Poltrona-Freud, Designer's day, Poltrona Frau, Paris, France.
  • 2003
    • L'air Reinoso, Centre d'art André Malraux, Colmar, France.
    • Cocina y comedor, Galería de Arte Ruth Benzacar, Buenos Aires, Argentine.
  • 2002
    • FIAC, Espace d’art Yvonamor Palix, Paris, France.
    • L’Observé, Galeries Lafayette, Paris, France.
    • Ashes to ashes, Casa de América, Madrid, Espagne.

FilmographieModifier

  • 2006 : Thoneteando, Paris. Film avec Blanca Li et Bimba Bose autour du travail sur les chaises Thonet.
  • 2004 : Séances (Designer's day), Paris. Film avec Blanca Li mettant en scène plusieurs séances d’analyse sans voix, où tout est exprimé par le corps.
  • 2001 : Paris/Soissons, Paris. Film de 6 min. présentant deux expositions monographiques.
  • 1996 : Mestiçagem, Brésil. Film diffusé sur Canal Plus et Rede Globo Brésil.
  • 1989 : Une proue pour la Démocratie. Film dédié au bicentenaire de la Révolution Française.

Conception, photographie et maquetteModifier

  • 1986 : Un Théâtre d’Opéra, Paris, Éditions Duculot.
  • 1985 : Théâtre en Europe, numéro spécial de la revue sur Peter Brook.
  • 1985 : Béjart au travail, Tokyo, Éditions Shinshokan.
  • 1984 : Tango, Buenos Aires, Éditions Gaglianone.
  • 1984 : Béjart au travail, Paris, Éditions J.C. Lattés.
  • 1982 : Tango, Paris, Éditions Favre.

Commandes PubliquesModifier

  • 2016 : Racines de France, Palais de l'Élysée, France.
  • 2016 : Banc-serpentin, Ambassade de France à Buenos Aires, Argentine.
  • 2016 : Only Children Bench & We Watch You Too, deux sculptures sur les rives de la Tamise dans le cadre d’une commande d’art public à Londres.
  • 2015 : Rencontre Alsacienne, École Alsacienne, Paris, France.
  • 2015 : Hôtel Fourvière, Lyon, France.
  • 2015 : Banc d'amarrage et Twin Bench, Polygone Riviera, Cagnes-sur-mer, France
  • 2014 : Fauteuils Croco de Ville, Ville de Bordeaux, France.
  • 2013 : Nouages au Quai Gillet, Lyon, France.
  • 2011 : Hôtel du Marc, Reims, France. Gloriette, Beyrouth, Liban.
  • 2010 : Gloriette, Beyrouth, Liban.
  • 2009 : Façade du Collège Hôtel, Lyon, France.
  • 2001 : Banc, Fukuroi Art City Project, Fukuroi, Japon.
  • 2000 : Paysage d’eau, D.I.T.G., Tours, France.
  • 1997 : Mémorial, Colegio Nacional de Buenos Aires, Buenos Aires, Argentine.
  • 1995 : Table d’Orientation, Collège R. Doisneau, Montrouge, France.
  • 1994 : The Potato harvester, Faret Tachikawa, Tokyo, Japon.
  • 1991 : Rodin-belvédère, Issy-les-Moulineaux, France.
  • 1990 : Série de fontaines et sculptures, Usine Neyrat-Peyronie, Chalon sur Saône, France.

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) « Pablo Reinoso », Extrait de la notice dans le dictionnaire Bénézit, sur Oxford Index, (ISBN 9780199773787)
  2. a et b Dictionnaire Delarge
  3. Henri-François Debailleux, « Reinoso, Appel d'air. A Malakoff, l'Argentin expose des oeuvres magiques en toile de parachute », Next Libération,‎ (lire en ligne)
  4. (es) « Casamérica | Descubre, disfruta, piensa y ven. », sur www.casamerica.es (consulté le 3 novembre 2017)
  5. « Pablo Reinoso en états de sièges à Paris », Libération.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 3 novembre 2017)
  6. (en)Reinoso sur Artnet.
  7. a et b (en)Arte Aldia, Pablo Reinoso, par Patricia Avena Navarro
  8. Véronique Lorelle, « Pablo Reinoso, l’autre star de l’Elysée », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le 3 novembre 2017)
  9. (en)Centurion magazine by Jessica Keller, 4 janvier 2012, Spaguetti Bench
  10. « BEAU-LIVRE : Pablo Reinoso, l’art sans les embrouilles - IDEAT », IDEAT,‎ (lire en ligne, consulté le 3 novembre 2017)
  11. (it) « Pablo Reinoso, Art contemporain », sur fivecontinentseditions.com (consulté le 3 novembre 2017)
  12. « On Site - Petit Palais - FIAC », sur www.fiac.com, (consulté le 3 novembre 2017)
  13. Agora, biennale de Bordeaux Métropole, « Installation des œuvres de l’artiste Pablo Reinoso | Agora, biennale de Bordeaux Métropole », sur www.agorabordeaux.fr (consulté le 3 novembre 2017)
  14. Maison de l’Amérique latine, « Maison de l’Amérique latine », sur Maison de l’Amérique latine (consulté le 3 novembre 2017)

Liens externesModifier